Bilan

Bordier ne sera pas affecté par l'amende américaine

L'amende infligée par le Département de justice (DoJ) dans le cadre du programme américain n'aura pas d'impact sur le résultat de la banque genevoise Bordier & Cie.

Trois établissements, parmi lesquels Bordier, sont parvenus jeudi à un accord avec le DoJ. Le montant total des amendes pour ces banques a dépassé 15 millions de dollars.

Crédits: Keystone

Bordier & Cie ne sera aucunement affecté par l'amende infligée par le Département de justice (DoJ) dans le cadre du programme américain. La pénalité financière de 7,827 mio USD sera couverte par une réserve constituée en 2013 par les quatre associés, a indiqué vendredi à AWP un porte-parole de la banque genevoise. Il ne s'agit pas d'une provision au sens juridique du terme. En conséquence, l'impact est neutre sur le résultat des exercices 2014 et 2015 ainsi que sur les fonds propres.

Trois établissements, parmi lesquels Bordier, sont parvenus jeudi à un accord avec le DoJ. Le montant total des amendes pour ces banques a dépassé 15 mio USD. La banque genevoise a abrité depuis 2008 environ 292 comptes liés à des ressortissants américains, totalisant 440,8 mio USD. Elle écope d'une pénalité de 7,827 mio USD. Le porte-parole de Bordier n'a pas souhaité apporter de commentaire particulier sur les informations du DoJ.

Membre du cercle fermé des établissements suisses présentant un risque systémique, PostFinance a également signé un accord de non-poursuite pénale avec les autorités américaines, moyennant une amende de 2 mio USD. Le bras financier de La Poste a géré depuis 2008 jusqu'à 2731 comptes liés aux Etats-Unis, pour un montant total de quelque 290 mio USD.

Dans une prise de position, PostFinance souligne que son amende répond à un manque de documentation sur "quelques relations d'affaires", assurant que la grande majorité d'entre elles a pu être documentée sans lacunes. L'établissement souligne n'avoir à aucun moment démarché des résidents américains. Son coeur de marché était et reste la Suisse.

Dernier établissement de cette série, PBZ Verwaltung a abrité entre 2008 et 2014 171 comptes liés à des personnalités américaines pour un montant cumulé de plus de 101 mio USD. La douloureuse se monte à 5,57 mio USD. A noter que l'établissement a cessé ses activités bancaires et vu sa licence révoquée en 2014.

En tout, 68 banques suisses ou représentations helvétiques d'établissements étrangers, inscrites en catégorie deux programme américain, ont soldé leurs contentieux fiscaux avec la justice outre-Atlantique.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."