Bilan

BNS: les actifs suisses à l'étranger ont progressé de 220 milliards

La balance des transactions courantes de la Suisse a dégagé un solde en hausse de 4 milliards. Les actifs à l'étranger ont progressé de 220 milliards.

Concernant la balance des transactions courantes, l'excédent de recettes des revenus primaires s'est accru de 5 milliards.

Crédits: keystone

La balance des transactions courantes de la Suisse a dégagé un solde de 66 milliards de francs en 2017, en hausse de 4 milliards. Les actifs à l'étranger ont progressé de 220 milliards, à 4768 milliards de francs.

Au niveau de la position extérieure de la Suisse, la hausse des actifs à l'étranger est due principalement à l'acquisition nette d'actifs financiers et de gains en capital, indique lundi la Banque nationale suisse (BNS). Ces derniers sont d'abord dus à l'appréciation de l'euro face au franc, qui a entraîné des gains de change considérables, mais également à la progression des cours des bourses étrangères.

Le compte financier a présenté une acquisition nette d'actifs financiers de 50 milliards de francs et un accroissement net des passifs de 11 milliards. Il dévoile un solde positif de 37 milliards de francs, contre 74 milliards en 2016.

Concernant la balance des transactions courantes, l'excédent de recettes des revenus primaires (revenus du travail et capitaux) s'est accru de 5 milliards, passant à 9 milliards de francs. L'excédent de dépenses des revenus secondaires (transferts courants) a progressé de 1 milliard à 11 milliards de francs.

Dans les échanges de marchandises et dans ceux des services, l'excédent de recettes est demeuré respectivement à 48 milliards et à 19 milliards de francs. Au final, la balance des transactions a dégagé un solde de 66 milliards de francs.

Recul au 4ème trimestre

Au 4e trimestre, la balance des transactions était toutefois en repli. Elle a dégagé un excédent de 20 milliards de francs, soit 2 milliards de moins qu'un an auparavant.

Les recettes découlant de l'ensemble des échanges de marchandises se sont inscrites à 81 milliards de francs (-2 milliards en un an). Celles qui proviennent du négoce d'or non monétaire, notamment, ont régressé de 8 milliards pour s'inscrire à 17 milliards de francs.

Les recettes obtenues par les exportations de marchandises ont par contre progressé de 4 milliards de francs, s'établissant à 57 milliards. Cette hausse provient principalement des exportations de produits chimiques et pharmaceutiques, ainsi que de la catégorie machines et électronique.

Dans les échanges de services, les recettes se sont établies à 30 milliards de francs, soit un recul de 3 milliards en un an.

Dans les revenus primaires (revenus du travail et de capitaux), les recettes ont baissé de 4 milliards en un an, s'inscrivant à 34 milliards de francs, en raison d'un recul des recettes provenant des investissements directs suisses à l'étranger. Pour ce qui concerne les revenus secondaires (transferts courants), les recettes se sont inscrites à 11 milliards de francs (+1 milliard).

Baisse des dépenses

Au niveau des dépenses, celles découlant de l'ensemble des échanges de marchandises se sont établies à 64 milliards de francs. Elles reculent de 5 milliards en un an, du fait de la diminution des dépenses au titre du négoce d'or non monétaire et de la progression des importations de marchandises. Les importations de services, quant à elles, se sont inscrites à 25 milliards de francs, en baisse de 2 milliards en un an.

Du côté des revenus primaires (revenus du travail et de capitaux), les dépenses sont demeurées pour ainsi dire stables, s'établissant à 34 milliards de francs. Pour ce qui concerne les revenus secondaires (transferts courants), elles se sont inscrites à 14 milliards de francs, ce qui correspond à une progression de 2 milliards, laquelle résulte de paiements effectués par des compagnies de réassurance à des entités non résidentes.

Au niveau du compte financier, les transactions ont conduit à une acquisition nette d'actifs financiers de 3 milliards de francs et à un accroissement net des passifs de 2 milliards. Le solde du compte financier s'est ainsi établi à 1 milliard de francs (contre 34 milliards un an plus tôt)

Gains en capital

Pour ce qui est de la position extérieure, les actifs à l'étranger ont augmenté de 75 milliards par rapport au trimestre précédent, pour s'établir à 4768 milliards de francs. Quant aux passifs envers l'étranger, ils se sont accrus de 41 milliards pour atteindre 3920 milliards de francs. La position extérieure nette a ainsi marqué une hausse de 34 milliards, passant à 848 milliards de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."