Bilan

BNP Paribas visée par une action de groupe pour des prêts en francs

En France, l'association de consommateurs CLCV a lancé une action de groupe contre BNP Paribas qui avait accordé des prêts en francs suisses et remboursés en euros.

La CLCV avait déjà déposé plainte et s'était constituée partie civile dans cette affaire de crédits immobiliers souscrits par 4655 clients entre 2008 et 2010.

Crédits: Keystone

L'association de consommateurs CLCV a lancé une action de groupe contre BNP Paribas Personal Finance dans l'affaire des prêts en francs suisses controversés Helvet Immo, a indiqué mercredi à l'AFP une source proche du dossier.

Ce dossier a déjà valu à la filiale de la banque française, spécialisée dans les crédits, une mise en examen pour pratique commerciale trompeuse.

Cette action de groupe a été notifiée mardi à BNP Paribas Personal Finance et la plainte sera ensuite transmise au Tribunal de grande instance de Paris, a précisé la source.

La CLCV avait déjà déposé plainte et s'était constituée partie civile dans cette affaire de crédits immobiliers souscrits par 4655 clients entre 2008 et 2010.

Ils étaient accordés en francs suisses, d'où des taux d'intérêts avantageux, et remboursés en euros.

La banque avait vanté la stabilité entre les deux monnaies mais, avec la crise de l'euro, les capitaux à rembourser ont flambé à mesure que la monnaie unique baissait par rapport au franc suisse, mettant les emprunteurs en difficulté.

BNP Paribas Personal Finance est soupçonnée d'avoir minimisé dans ses offres et ses argumentaires commerciaux auprès des intermédiaires le risque de change et de hausse du capital à rembourser. Le groupe assure, au contraire, que les contrats comportaient des mentions explicites sur les opérations de change et leur impact.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."