Bilan

BlackRock rachète l'éditeur de logiciels eFront pour 1,3 milliard

Créé en 1999, eFront est présent dans 48 pays et est notamment spécialisé dans la gestion alternative de portefeuille.

eFront était détenu depuis janvier 2015 par le fonds d'investissement Bridgepoint.

Crédits: Keystone

La société d'investissement américaine BlackRock a finalisé l'acquisition de eFront, un éditeur de logiciels pour les professionnels de la finance basé à Paris, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

BlackRock était entré en négociations exclusives en mars pour racheter 100 % de la firme française contre 1,3 milliard de dollars (à peu près autant en francs).

"Nous sommes ravis d'accueillir les 700 employés d'eFront au sein de Blackrock, et nous continuerons de proposer eFront comme plateforme à part entière tout en enrichissant sa proposition de valeur avec les outils d'analyses d'Aladdin (le système de gestion des investissements de BlackRock, ndlr)", a déclaré Rob Goldstein, directeur des opérations de la société américaine.

Fonctionnalités innovantes

Créé en 1999, eFront est présent dans 48 pays et est notamment spécialisé dans la gestion alternative de portefeuille.

"Proposer une intégration avec Aladdin signifie pour nos clients investisseurs, administrateurs de fonds et gestionnaire de fonds, qu'ils bénéficieront de fonctionnalités innovantes et aux standards constamment réhaussés", s'est félicité le directeur général d'eFront, Tarek Chouman.

eFront était détenu depuis janvier 2015 par le fonds d'investissement Bridgepoint.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."