Bilan

Berne a reçu plus de 66'000 demandes d'entraide fiscale

En 2016, la Suisse a reçu 66'553 demandes d'entraide administrative pour les fraudes fiscales, dont la plupart venaient notamment de France et d'Espagne.

L'AFC ne donne pas de détails sur le nombre de requêtes d'assistance déposées par pays. 

Crédits: Keystone

Les fraudeurs sont sur la sellette: en 2016, la Suisse a reçu 66'553 demandes d'entraide administrative. La plupart venaient de France, d'Espagne, de Pologne, de Suède et des Pays-Bas, indique mercredi sur son site internet le quotidien "Blick". La Suisse a émis onze requêtes.

L'Administration fédérale des contributions (AFC) a confirmé l'information. Jusqu'à présent, le record datait de 2014 avec près de 3000 demandes.

Les chiffres de l'an dernier contiennent cependant une nouveauté: les demandes en vrac ("Bulk requests") à mi-chemin entre des demandes groupées et des demandes individuelles, selon un porte-parole de l'AFC. Il peut donc y avoir des doublons.

L'AFC ne donne pas de détails sur le nombre de requêtes d'assistance déposées par pays. Mais en 2016, la France était en tête, alors qu'en 2015, c'était les Pays-Bas et en 2014 la Croatie. Fait notable: les Etats-Unis ne figurent plus dans le top 5.

L'automne dernier, la France, les Pays-Bas et l'Espagne ont annoncé leur intention de demander des informations sur certains clients détenant des comptes auprès d'UBS. Selon "Blick", la France aurait déposé une "Bulk request" portant sur environ 45'000 comptes UBS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."