Bilan

Banque CIC (Suisse) a fait bondir son bénéfice de 45% en 2015

Banque CIC (Suisse) a dégagé en 2015 un bénéfice de net de 9,2 millions de francs, en hausse de 45% sur un an. L'établissement s'attend à rencontrer des conditions difficiles en 2016.

En 2015, la filiale suisse de Banque CIC a attiré des afflux d'argent frais à hauteur de 826,7 millions de francs.

Crédits: AFP

Banque CIC (Suisse) a dégagé en 2015 un bénéfice de net de 9,2 mio CHF, en hausse de 45% sur un an. Cette performance est imputable aux opérations d'intérêts "solides" et aux activités de négoce "fortes", indique vendredi la filiale du groupe français. L'établissement, dont le siège est à Bâle, s'attend à rencontrer des conditions difficiles en 2016.

Le résultat opérationnel s'est étoffé de plus d'un quart (26,9%) à 13,8 mio CHF, selon les chiffres contenus dans le rapport d'activité de cette banque universelle.

Les recettes issues des opérations d'intérêts ont atteint 64,982 mio CHF, ce qui représente une hausse de 11,6%. Le produit des opérations de négoce affiche une progression de 63,7% à 12,9 mio CHF. Les opérations de commissions et de prestations de service ont en revanche reculé de 15,5% à 23,5 mio. La baisse s'explique par "l'achèvement de l'apurement du portefeuille transfrontalier".

Les autres résultats ordinaires ont été presque triplés (+175%) en raison du versement d'un dividende spécial résultant d'une participation. Les charges se sont alourdies de 3,5% à 2,7 mio CHF. La ratio coûts/revenus s'est amélioré à 72,2%, assure l'établissement bâlois.

En 2015, la filiale suisse de Banque CIC a attiré des afflux d'argent frais à hauteur de 826,7 mio CHF. Contactée par AWP, elle n'a pas révélé l'état de ses avoirs sous gestion.

A fin décembre, la somme du bilan présentait une hausse de 7,2% à 6,60 mrd CHF. Les créances hypothécaires se sont enrobées de 9% à 4,01 mrd CHF alors que le dépôts clientèle ont bondi de 23,5% à 4,19 mrd.

Les fonds propres à fin 2015 s'élevaient à 449,5 mio CHF (+3,9%). Le ratio de fonds propres durs a égaré 0,4 point de pourcentage à 10,4%.

Les autorités américaines ont infligé à la fin de l'année dernière une amende de 3,3 mio USD à la banque bâloise, dans la cadre du programme américain auquel l'établissement participait en catégorie 2. "Des provisions suffisantes ont été formées dès 2013", lit-on dans le rapport.

La banque ne fournit aucune perspective détaillée pour l'année 2016. Elle précise attendre un "environnement difficile" et entend "poursuivre la croissance". Des acquisitions sont envisagées.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."