Bilan

Bâloise frôle les 300 millions de francs de bénéfice au premier semestre

Le groupe Bâloise a vu son bénéfice bondir de plus d'un tiers à 298,6 millions de francs au cours des six premiers mois de 2017.

Les primes brutes encaissées dans l'assurance vie se sont légèrement contractées à 2,41 milliards de francs. 

Crédits: Keystone

Le groupe Bâloise a vu son bénéfice semestriel bondir de plus d'un tiers (+33,8%) à 298,6 mio CHF au cours des six premiers mois de 2017. La rentabilité a pu être améliorée et le ratio combiné (rapport entre le coût des sinistres et les primes encaissées) est ressorti en dessous de 100% dans toutes les filiales, s'est félicité l'assureur mercredi dans un communiqué.

Le volume d'affaires a augmenté de 0,8% pour s'établir à 5,67 mrd CHF. La croissance a été portée essentiellement par les segments clés que sont les activités non-vie (+1,0%) et les primes liées à des placements (+2,9%). Le ratio combiné des activités non-vie a pu être ramené à 89,7%, soit 2,8 points de pourcentage de mieux qu'un an plus tôt.

Les primes brutes encaissées dans l'assurance vie se sont légèrement contractées (-0,2%) à 2,41 mrd CHF. Bâloise explique ce recul notamment par une cession de portefeuille de sa filiale allemande à son concurrent Frankfurter Leben. Néanmoins, grâce à l'évolution plus stable des taux, le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) du segment a pu être plus que triplé, à 114,8 mio.

Au 30 juin, les fonds propres se montaient à 5,89 mrd CHF, en hausse de 2,0% par rapport au bouclement de l'exercice 2016. Dans le cadre de son programme de rachat d'actions, Bâloise a déjà fait main basse sur 3 mio de ses propres titres, soit 8% du volume total annoncé.

La copie rendue par l'assureur rhénan s'inscrit dans le haut de la fourchette des projections formulées par les analystes du consensus AWP, à l'exception des fonds propres, qui dépassent les pronostics les plus optimistes.

Effet de base favorable

Outre l'amélioration du ratio combiné, le bond du bénéfice net est à mettre au crédit d'une base de comparaison favorable, les résultats du 1er semestre 2016 ayant été plombés par le renforcement des réserves pour les activités d'assurance-vie en Allemagne.

Les activités bancaires (Bank SoBa) ont également connu une évolution positive, avec un bénéfice net de 13,3 mio CHF, en hausse de 1,6% en rythme annuel.

Les mandats de gestion de fortune ont augmenté de près d'un tiers, ce qui s'est traduit par une hausse de la masse sous gestion à 8,9 mrd CHF, avec à la clé une progression de 3,4% du résultat des commissions et services, à 9,8 mio.

Principal moteur de croissance de la banque, les opérations sur intérêts ont dégagé un résultat net de 38,6 mio CHF, une hausse réjouissante au vu du contexte de taux bas, attribuable à l'augmentation de 0,2% des créances hypothécaires pendant la période revue, à 6,17 mrd.

Cité dans le communiqué, Gert De Winter, directeur général (CEO) du groupe, se dit "fier" des résultats atteints et se montre optimiste pour la suite de l'exercice, sans toutefois se risquer sur le terrain des objectifs chiffrés.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."