Bilan

Baisses d'impôts attendues en Valais

Les contribuables valaisans devraient bénéficier de baisses d'impôts. Le Grand Conseil est entré en matière en deuxième lecture sur une révision de la loi fiscale qui doit favoriser surtout la classe moyenne.
Les contribuables valaisans devraient bénéficier de baisses d'impôts. Le Grand Conseil est entré en matière mardi en deuxième lecture sur une révision de la loi fiscale qui doit favoriser surtout la classe moyenne. Seule la gauche a refusé l'entrée en matière.

L'allègement fiscal doit coûter 40 millions de francs, soit 22 millions au canton et 18 millions aux communes. Il sera étalé sur trois ans, soit 22 millions pour le budget 2013, 9 millions l'année suivante et 9 millions en 2015.

Tous les groupes politiques à l'exception de la gauche, ont salué cet allègement porté au porte-monnaie du contribuable. Plusieurs députés ont dit toutefois leur inquiétude face aux pertes fiscales que devront essuyer les communes.

«Nous partageons ce souci. Il n'y pas les communes d'un côté et le canton de l'autre. Nous sommes dans le même bateau», a répondu Maurice Tornay. Pour le chef du département valaisan des finances, l'introduction de cette baisse fiscale par étape permettra aux communes de s'adapter.

Débat vendredi

Comme en première lecture, la gauche s'est opposée à l'entrée en matière. Pour elle, ces baisses d'impôts sont populaires en période d'élections mais imprudentes face aux défis qui attendent le canton. Elle proposera plusieurs amendements. L'entrée en matière a été acceptée par 96 voix contre 19 et une abstention. Le débat de détail est prévu vendredi.

La nouvelle révision fiscale prévoit notamment des déductions forfaitaires des cotisations et primes d'assurance maladies, une déduction sociale en faveur des contribuables bénévoles auprès de personnes âgées malades ou handicapées et une atténuation de la charge fiscale des personnes morales (PME).

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."