Bilan

Aux USA, pas d'issue en vue pour UBS dans l'enquête sur le marché du change

L'accord extrajudiciaire de non-poursuite pénale accordé à la banque zurichoise est prolongé jusqu'à fin 2015. A l'international, plusieurs régulateurs ont ouvert des enquêtes sur de supposées manipulations du cours des devises.

Le patron d'UBS Sergio Ermotti a indiqué qu'il était impossible de prévoir quand ce litige pourra être résolu. La banque a provisionné 1,69 milliard de francs dans sa banque d'affaires, sans indiquer pour quel contentieux.

Crédits: Keystone

UBS a obtenu auprès du ministère américain de la Justice une prolongation de l'accord extrajudiciaire de non-poursuite pénale ("non-prosecution agreement") dans le cadre de l'enquête sur de supposées manipulations du marché des devises. La durée de l'accord a été allongée jusqu'au 18 décembre 2015, a indiqué le groupe mardi dans son rapport trimestriel.

UBS a rappelé dans son rapport que plusieurs régulateurs ont ouvert des enquêtes dans ce dossier, notamment l'autorité des marchés financiers Finma et le gendarme de la concurrence Comco en Suisse, le DoJ et la Réserve fédérale aux Etats-Unis, le régulateur financier britannique (FCA) et son homologue de Hong Kong (HKMA). Ces investigations ont été partiellement étendues au marché des métaux précieux.

La banque zurichoise a reçu des demandes de plusieurs autorités et dit "coopérer" avec ces dernières. UBS risque de devoir payer une amende ou être dans l'obligation de présenter des mesures contre ces irrégularités.

Le patron d'UBS, Sergio Ermotti a indiqué qu'il était impossible de prévoir quand ce litige pourra être résolu, lors d'une conférence avec les analystes.

La banque a provisionné 1,69 mrd CHF dans sa banque d'affaires, sans indiquer pour quel contentieux. Les analystes estiment que ce montant est en grande partie destiné à l'enquête sur les supposées manipulations du cours des devises.

Courant octobre, le quotidien britannique "Financial Times" avait affirmé qu'UBS était en tractation avec le Département américain de la Justice (DoJ) pour trouver un accord dans l'affaire de manipulations du marché des devises.

La presse avait également évoqué des discussions entre l'Autorité britannique de surveillance des marchés financiers (Financial Conduct Authority) et six grandes banques dont UBS pour fixer un montant d'amende dans le cadre des enquêtes menées sur les manipulations du négoce de devises. Une amende pour un montant total de 2 mrd GBP a été évoquée.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."