Bilan

Acheter ou vendre?

Zoom sur deux actions: Google et UBS

Google 

Technologie  Côté à la Bourse de New York, le titre du géant internet est à son plus haut historique au moment de la publication de résultats records. La société américaine peut-elle continuer à pareillement surperformer le secteur?

Les atouts

Le chiffre d’affaires de la société a augmenté de 32% sur un an, dépassant toutes les attentes. Tous les secteurs sont en progression, ce qui rend Google moins dépendante des revenus publicitaires de son moteur de recherche. YouTube s’est révélé bien plus rentable que prévu. Le développement de Google Maps offrira de nouvelles perspectives de croissance, surtout pour ses applications smartphone qui permettront une vitrine publicitaire mieux ciblée et plus efficace.

Les risques

Le géant internet devrait peiner à afficher des taux de progression aussi stratosphériques à l’avenir. Un simple ralentissement de la croissance pourrait faire corriger le titre. Le récent rachat de Motorola  avec -23% s’avère nettement moins rentable que prévu. La société s’attaque à Apple, en lançant un smartphone concurrent. Le management sort massivement ses actions, à l’image du CEO qui va vendre près de la moitié de ses parts, pour un montant de 2,5 milliards de dollar.

UBS

Banque Affaires Adoboli et Kengeter, scandale du Libor: la grande banque suisse oscille entre mauvaises nouvelles et espoir de rédemption. Le titre stagne sur ses niveaux depuis un mois, reflétant les avis divergents à son sujet.

Les atouts

Le plus dur semble derrière depuis le règlement financier du scandale du Libor. La banque d’investissement  a profité de la hausse des marchés et ses résultats ont dépassé les attentes. Bien que décevant, l’apport d’argent frais semble s’améliorer à la fin du dernier trimestre.  La hausse de son taux de capital est supérieure aux prévisions et devrait permettre au géant suisse d’atteindre les objectifs de liquidités fixés par Bâle III. Les restructurations s’avèrent moins coûteuses que prévu. 

Les risques

La banque doit encore faire face à des procès pour avoir minimisé le caractère risqué de certains produits financiers qu’elle recommandait. Les scandales à répétition ont entaché sa réputation et ont des répercussions sur son activité de gestion de patrimoine. La réduction de son activité outre-Atlantique la pénalise, alors que ses concurrents américains ont réalisé une excellente année. Les changements de management récurrents obscurcissent la stratégie à long terme. 

sean layland

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."