Bilan

1MDB: nouvelle peine de prison pour un ex-cadre de BSI à Singapour

Un ancien gestionnaire de fortune de BSI à Singapour a été condamné à quatre ans et demi de détention dans le cadre du scandale 1MDB en Malaisie.

Singapour avait ouvert une enquête en raison d'informations selon lesquelles le pays avait été utilisé pour des transferts de fonds illicites.

Crédits: AFP

Un ancien gestionnaire de fortune de la banque suisse BSI à Singapour a été condamné mercredi à quatre ans et demi de détention, une nouvelle peine de prison dans le cadre du scandale politico-financier 1MDB en Malaisie.

Le Singapourien Yeo Jiawei a été reconnu coupable de blanchiment d'argent et de fraude. Cette peine a été confondue avec la précédente de 30 mois d'emprisonnement, qui lui avait été infligée en décembre dernier par un tribunal de l'archipel d'Asie du Sud-Est pour entrave à l'exercice de la justice et subornation de témoins.

L'affaire de détournement de centaines de millions d'euros du fonds souverain 1Malaysia Development Berhad (1MDB) fait l'objet d'enquêtes également en Suisse et aux Etats-Unis.

L'ex-gestionnaire de fortune a fait des "efforts considérables" pour dissimuler ses agissements délictueux et a exploité sa situation professionnelle pour réaliser des gains personnels, a indiqué le président du tribunal, Ong Hian.

Le tribunal doit "prendre position sans compromis" à l'égard de tels délits, afin de protéger l'intégrité du système financier de Singapour, a-t-il ajouté.

Le fonds souverain 1MDB avait été créé par le Premier ministre malaisien, Najib Razak, à son arrivée au pouvoir en 2009, pour moderniser le pays. 1MDB est endetté aujourd'hui à hauteur de 10 milliards d'euros.

Le scandale politico-financier, qui a éclaté il y a plus d'un an, a fini par atteindre Najib après des révélations du Wall Street Journal selon lesquelles il aurait perçu indûment près d'un milliard d'euros de financements liés à 1MDB. Le Premier ministre malaisien et 1MDB ont toujours nié tout acte répréhensible.

Singapour, une place financière connue pour ses règles très strictes contre la corruption, avait ouvert une enquête en raison d'informations selon lesquelles le pays avait été utilisé pour des transferts de fonds illicites.

D'autres cadres de banques ont déjà été incarcérés à Singapour dans le cadre de cette affaire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."