Bilan

18 semaines de prison pour un ex-directeur de BSI Singapour

Un ancien directeur général de la banque tessinoise BSI a reconnu notamment avoir fait des faux et omis de dénoncer des transactions suspectes liées au fonds.

Yak Yew Chee, Singapourien de 57 ans, était responsable à Singapour des relations entre la banque BSI et le fonds souverain malaisien 1MDB. 

Crédits: Keystone

Un ancien directeur général de la banque tessinoise BSI s'est vu infliger vendredi quatre mois et demi de prison à Singapour. C'est la première personne condamnée dans le cadre de l'énorme scandale politico-financier 1MDB en Malaisie.

Yak Yew Chee, Singapourien de 57 ans, était responsable à Singapour des relations entre la banque BSI et le fonds souverain malaisien 1MDB. Il plaidait coupable de quatre des sept chefs d'inculpation, reconnaissant notamment avoir fait des faux et omis de dénoncer des transactions suspectes liées au fonds. Outre un emprisonnement de 18 semaines, il écope d'une amende de 16'800 francs.

Le parquet de Singapour a souligné que Yak avait participé à la gestion d'actifs liés à 1MDB, un fonds créé par le Premier ministre malaisien Najib Razak à son arrivée au pouvoir en 2009, avec l'aide du financier Low Taek Jho (aussi appelé Jho Low), proche ami de la famille Razak. Yak était aussi le banquier privé de Low.

Enquêtes internationales

Des enquêtes en lien avec le fonds 1MDB sont actuellement menées dans au moins six pays, dont la Suisse et les Etats-Unis. Le scandale qui a éclaté il y a plus d'un an a fini par atteindre le chef du gouvernement malaisien après des révélations du Wall Street Journal selon lesquelles il aurait perçu un milliard de dollars de financements liés au fonds souverain, endetté aujourd'hui à hauteur de 10 milliards d'euros. Najib Razak et Jho Low ont toujours nié avoir commis tout acte répréhensible.

En juillet, les banques suisses UBS et Falcon Bank avaient été sanctionnées financièrement à Singapour pour des manquements dans la lutte contre le blanchiment d'argent liés à ce scandale. Falcon Bank avait été contrainte d'y cesser ses opérations, devenant la deuxième banque suisse interdite d'activité à Singapour après la BSI, contrainte en mai d'y fermer sa filiale pour des raisons similaires.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."