Bilan

16'000 milliards de dollars d'héritages à venir d'ici 2045

Les multimillionnaires devraient transmettre à leurs héritiers plus de 16'000 milliards de dollars en héritages entre 2015 et 2045, selon une Wealth-X et NFP Family Wealth Transfers Report.
  • Plus de 16'000 milliards de dollars seront remis sous forme d'héritages et de dons dans les 30 ans à venir.

    Crédits: Image: DR
  • La part des self-made-men et self-made-women et de leur fortune dans le capital des ultra-riches dépasse de loin celle des héritages.

    Crédits: Image: Wealth-X
  • Nombre d'ultra-riches et transferts d'argents dans les décennies à venir.

    Crédits: Image: Wealth-X

Une fortune sans équivalent dans l'histoire va passer d'une génération à la suivante dans les trois décennies à venir: 16'000 milliards de dollars devraient être remis par les multimillionnaires actuels (détenteurs d'un capital égal ou supérieur à 30 millions de dollars) à leurs successeurs entre 2015 et 2045, selon une étude menées par les cabinets Wealth-X et NFP Family Wealth Transfers Report.

Il s'agit là de la plus forte somme jamais transmise d'une génération à la suivante dans toute l'histoire de l'humanité. Logique en raison de données démographiques et économiques: croissance de la richesse mondiale et accroissement de la population. Mais aussi en raison de l'augmentation importante ces dernières années du nombre d'ultra-riches sur la planète.

La part croissante des self-made-men

Cependant, cette étude recèle plusieurs enseignements majeurs sur la nationalité des donateurs, l'origine de leur richesse, les destinataires et la forme que prend la richesse transmise.

Les auteurs indiquent ainsi que les self-made-men et self-made-women occupent une part croissante dans la répartition de ces richesses à transmettre: 18'000 milliards de dollars sont aujourd'hui entre les mains de 134'820 personnes parties de rien ou presque et ayant bâti seules leur fortune, contre 5'555 milliards détenus par 36'690 héritiers. Entre les deux catégories, 6'170 milliards de dollars appartiennent à 39'765 individus ayant hérité d'une certaine richesse et l'ayant largement fait fructifier. Ces dernières années ont donc vu la catégorie des ultra-riches s'étoffer et se diversifier avec l'arrivée de nouveaux riches, notamment issus de l'univers de la technologie et du web, notamment dans les success stories de la Silicon Valley.

Legs et dons à but caritatif

Richesse californiennes, et nord-américaines en général: Etats-Unis et Canada verront le transfert de 6'350 milliards de dollars dans les 30 ans à venir, soit le volume le plus important devant l'Europe (4'480 milliards de dollars), l'Asie (3'010 milliards de dollars), l'Amérique latine (1'230 milliards de dollars), le Moyen-Orient (490 milliards de dollars), l'Océanie (290 milliards de dollars), et l'Afrique (170 milliards de dollars). Les auteurs relèvent qu'«il peut paraître surprenant que l'Europe, où les fortunes héritées sont plus importantes en volume qu'aux Etats-Unis, surpasse les USA. Mais c'est dû au fait que le basculement de génération a largement déjà eu lieu en Europe, tandis que les ultra-riches américains sont en moyenne plus jeunes aujourd'hui, dont transmettront leur fortune dans les décennies à venir».

Et parmi les héritiers des grandes fortunes ne figurent pas que les enfants ou la famille des ultra-riches actuels: 300 milliards de dollars devraient aller à des oeuvres caritatives, ONG et autres fondations à buts sociaux, humanitaires, de recherche ou d'éducation. Ce mouvement est soutenu par des initiatives comme celle de Bill et Melinda Gates qui ont annoncé vouloir reverser la majeure partie de leur fortune à leur fondation et à d'autres oeuvres caritatives, encourageant d'autres milliardaires à faire de même via la campagne The Giving Pledge.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."