Bilan

Résultats, social et environnement: trois priorités pour les conseils d'administration

Parce plus d’égalité homme-femmes c’est aussi plus de femmes dans les instances représentatives et dirigeantes, Femmes Leaders by Bilan vous propose chaque mois une rencontre avec une femme membre d’un conseil d’administration. De quoi inspirer de nouvelles candidatures ? Un texte réalisé en partenariat avec le Cercle Suisse des Administratrices. Cette semaine, rencontre avec Sylvie Buhagiar, avocate.

Sylvie Buhagiar.

Crédits: DR

Avocate au barreau de Genève, Sylvie Buhagiar est titulaire d’un Master en droit de l’Université de Columbia à New-York. Elle est également diplomée de l’Ecole de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève (Français, Anglais et Russe) et a suivi une formation musicale.

Elle exerce des mandats d’administratrice dans le domaine de l’hôtellerie, de la restauration ainsi que dans divers autres domaines.

Elle s’acquitte également de mandats dans le domaine de l’éthique, en étant présidente du Conseil d’éthique commun aux fondations Aigues-Vertes, Clair Bois et Foyer-Handicap et en étant membre du Conseil d’éthique et de déontologie commun à l’Université de Genève et à la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale Genève (HES-SO Genève). Elle est aussi membre de conseils dans le domaine de l’art (Orchestre de la Suisse Romande, Musée de l’Elysée, Cité de la Musique, Haute école de Musique) et de la gastronomie (Les Grandes Tables du Monde).

Comment êtes-vous devenue administratrice ?

C’est grâce à mes diverses compétences, que ce soit dans le domaine juridique, de gestion, artistique et éthique que l’on m’a proposé plusieurs mandats publics ou privés. Je pense que la diversité des compétences, souvent typique des femmes d’ailleurs, crée une globalité intéressante et utile pour un conseil d’administration.

Qu'est-ce qui vous intéresse le plus dans cette fonction ?

Tant l’aspect stratégique qu’intellectuel et humain. La possibilité de discuter, de partager et d’être confrontée à des opinions diverses et variées. Les conseils d’administration symbolisent l’art de l’écoute, du consensus, de la réflexion et aussi une certaine créativité. Le rôle du conseil d’administration est de poser les bonnes questions et d’induire les réponses qui se traduiront par une stratégie. Un certain sens créatif est nécessaire dans l’établissement de celle-ci en collaboration avec la direction. La bonne composition du conseil d’administration et les relations de confiance sont évidemment indispensables.

Quelles sont les compétences clés, et la valeur ajoutée que vous apportez au CA ?

Mes connaissances juridiques et de management. Mon esprit analytique, synthétique et pragmatique est une force. Puis, grâce aux différents mandats et activités que j’exerce, notamment pour les conseils d’éthique (cités plus haut), je pense apporter des compétences différentes, une vision et une réflexion enrichies ainsi que des valeurs qui me semblent très importantes au sein d’un conseil d’administration. En résumé, la multiplicité des compétences est un élément essentiel qui permet d’avoir une vision globale nécessaire dans un conseil d’administration.

Quelles sont les difficultés de cette fonction, les défis que vous avez rencontrés ?

C’est une responsabilité à honorer envers tous les « stakeholders » (actionnaires, collaborateurs, employés, clients) et envers la société au sens large. Le respect de la personne et des valeurs éthiques sont essentielles. Et s’il est important de se soucier des bons résultats financiers de l’entreprise, je crois qu’il faut aller plus loin et contribuer à un monde meilleur en améliorant la qualité des produits, en encourageant une création de valeur partagée, en favorisant un environnement et un avenir de vie plus sains. La difficulté réside aujourd’hui dans la quête d’un sens qui considère non seulement l’entreprise mais aussi la société dans son ensemble.

Quelle est votre meilleure bonne pratique en termes d’obtention de mandat dans les CA ?

Avant tout, le travail, l’acquisition de compétences et d’expériences. Participer à des évènements et des rencontres, entretenir une visibilité, rejoindre des organisations telles que le Cercle Suisse des Administratrices sont autant de bonnes pratiques.

Quelles sont les grandes préoccupations actuelles des organes stratégiques des entreprises ?

La bonne gouvernance de l’entreprise est fondamentale mais les aspects sociaux et environnementaux sont tout aussi importants, si ce n’est plus. Au cours de cette dernière décennie, une autre difficulté réside dans la survenance des crises de plus en plus fréquentes. Citons le Covid-19, les catastrophes climatiques, les attentats terroristes ou encore les grands évènements sociaux. Ces crises ou disruptions peuvent remettre en cause les stratégies à long terme, nos modèles d’affaires et elles placent le conseil d’administration en première ligne. Il s’agit d’initier le changement. Ainsi, dans le cas du Covid-19, le conseil a pour responsabilité de manager la crise, voire de reconsidérer la stratégie globale et la délocalisation (par exemple). Entre autres choses, il devra s’assurer de la sécurité des employés au travail, traiter la question de la confidentialité et de la cybersécurité pour le télétravail, évaluer les cas de force majeure (par rapport aux contrats), recourir aux prêts si nécessaire…

Que manque-t-il pour que les CA d'entreprises suisses comptent davantage de femmes ?

Certains pays ont adopté le système de quotas garantissant une plus grande présence de femmes dans les conseils d’administration, c’est donc une solution envisageable. Il est aussi possible qu’à chaque renouvellement du conseil d’administration, s’il se fait en bloc, des femmes soient élues, pour autant qu’elles soient compétentes. C’est un problème que d’avoir des conseils d’administration dont les membres ont tous un profil similaire. La diversité, et pas uniquement de genre, devrait être un objectif pour toute entreprise qui se respecte.

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."