Bilan

Le conseil d’administration doit considérer l’Innovation comme un levier de croissance stratégique pour l’entreprise

Parce plus d’égalité homme-femmes c’est aussi plus de femmes dans les instances représentatives et dirigeantes, Femmes Leaders by Bilan vous propose chaque mois une rencontre avec une femme membre d’un conseil d’administration. De quoi inspirer de nouvelles candidatures ? Un texte réalisé en partenariat avec le Cercle Suisse des Administratrices.

Anne Abriat Hemmendinger travaille depuis des années dans des secteurs d'innovation et de recherche et développement.

Crédits: DR

Cette semaine rencontre avec Anne Abriat Hemmendinger, CEO et Fondatrice de The Smell & Taste Lab, Sàrl à Genève, société de conseil et d’expertise en Recherche & Innovation pour la Beauté et la Santé, Administratrice indépendante et membre de conseil d’administration dans le domaine des biotechs (Metex, Deinove) et des ingrédients cosmétiques, nutraceutiques, arômes & parfums (Naturex).

Ingénieure chimiste (MSC), elle a travaillé plus de 25 ans chez L’Oréal en R&D de produits cosmétiques où elle a occupé différentes positions à responsabilité, en R&D puis en Marketing du Luxe et Stratégie de l’Innovation. Elle a ensuite travaillé chez Coty au centre d’excellence Parfum & Parfumant pour diriger l’Innovation.

Entrepreneure, elle combine son activité de conseil au service de ses clients avec ses mandats d’administratrices.

Comment êtes-vous devenue administratrice?

Mon réseau de connaissances et d’affaires, m’a mise en contact en 2012 avec la société Naturex (>400 millions €) qui cherchait une administratrice pour son conseil. J’ai occupé cette position pendant 6 ans ainsi que pendant 4 ans, celle d’administratrice indépendante pour la Fondation de Naturex. Cette première expérience m’a permis d’appréhender la fonction d’administratrice.

J’ai aussi été nommée à des postes d’administratrices dans des sociétés pour lesquelles j’avais travaillé auparavant sur des mandats de conseil et d’accompagnement.

Qu'est-ce qui vous intéresse le plus dans cette fonction ?

Dans cette fonction d’administratrice, vous apportez à l’entreprise des conseils stratégiques dissociés de l’opérationnel. Ils vont permettre à la société d’être plus performante et d’avancer avec les bons outils, de se préparer pour l’avenir.

En tant qu’administratrice, vous travaillez sur les projections à moyen et long terme, sur la vision 360 ° de l’entreprise et sur l’approche macroscopique des marchés et de la concurrence….

Le conseil d’administration doit considérer l’innovation comme un levier de croissance stratégique. N’ayant pas de rôle opérationnel, il ne pourra innover lui-même mais il a plusieurs angles d’actions, et des outils à mettre à disposition. Notamment la diversité et la compétence du conseil, ou un plan stratégique innovant par rapport au modèle d’affaires.

Quelles sont les compétences clés, et la valeur ajoutée que vous apportez au CA ?

Ma formation d’ingénieure couplée avec mon expérience de plus de 30 ans dans l’industrie, en marketing – innovation, m’apporte la connaissance de la chaîne de valeur complète. Ceci me permet d’appréhender plusieurs problématiques auxquelles le Conseil est confronté comme par exemple, les investissements industriels, les ouvertures de marché….

Ma valeur ajoutée consiste en une connaissance du secteur industriel privé et des institutions de recherche publiques, ainsi que des marchés internationaux de la Beauté, de la Santé et en un large réseau professionnel international.

Quelles sont les difficultés de cette fonction, les défis que vous avez rencontrés ?

La difficulté principale, pour une personne qui travaille aussi avec les entreprises, est de rester dans son rôle d’administratrice et de ne pas rentrer dans l’opérationnel et donner des conseils sur la gestion du business au jour le jour …. Il ne faut pas se laisser influencer par des personnes, des courants et toujours garder son libre arbitre. C’est primordial pour un administrateur indépendant comme le nom l’illustre. Si des conflits d’intérêt apparaissent, il est important de les dénoncer. L’éthique est très importante pour moi et je fais attention à bien garder ma neutralité et mon intégrité.

Quelle est votre meilleure bonne pratique en termes d’obtention de mandat dans les CA ?

Les 2 mandats que j’occupe actuellement en sont un bon exemple. Après 1 à 2 de collaboration professionnelle, les CEO que j’accompagnais m’ont proposé de rejoindre leur conseil d’administration.

Montrer sa valeur ajoutée et sa motivation au cours de ses différentes expériences professionnelles et d’administratrice indépendante est primordial. Mais c’est aussi important de le faire savoir à son réseau, et de façon plus ciblée dans des associations telles que le Cercle Suisse des Administratrices, qui nous met en avant et nous donne des occasions uniques de partages d’expériences et d’informations.

Quelles sont les grandes préoccupations actuelles des organes stratégiques des entreprises?

Les enjeux de développement durable, d’outils industriels européens innovants et de réglementation européenne pour la protection des ingrédients, des produits et des personnes ; et la protection des données dans l’environnement compétitif des sociétés de produits finis, type produits de grande consommation ou produits de luxe, sont des préoccupations importantes pour les organes stratégiques des entreprises. Dans les institutions de recherche publiques et privées, la partie contractuelle avec la propriété intellectuelle est primordiale.

Que manque-t-il pour que les CA d'entreprises suisses comptent davantage de femmes ?"

La confiance et l’ouverture de la part des chefs d’entreprise et des membres du conseil, la communication de l’efficacité d’un conseil d’administration mixte pour une meilleure performance et de bons résultats. La visibilité grâce aux cabinets de conseil et au CSDA, la mise à disposition des femmes de qualité, avec des profils variés au service des entreprises. Je pense également qu’au niveau fédéral, il devrait y avoir des incitations pour d’avantage de femmes administratrices dans les conseils d’administration, afin que la Suisse accroisse sa compétitivité vis-à-vis des autres pays.

Bilan.ch

Lui écrire

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Femmes Leaders

Newsletter Femmes Leaders

Retrouvez chaque semaine les conseils et analyses de la rubrique Femmes Leaders

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."