Bilan

La représentation des femmes dans les médias encouragée

La jeune association vaudoise DécadréE a été récompensée pour son travail de sensibilisation pour la représentativité des femmes dans les médias.
L’association DécadréE a reçu le prix égalité 2017, décerné par le centre de liaison des Associations Féminines Vaudoises (clafv). Il récompense le travail de l’association pour atteindre l’égalité dans les médias. Remis pour la première fois mardi 21 novembre, le prix égalité du clafv vise à récompenser des personnes, groupes ou institutions travaillant pour l’égalité entre femmes et hommes. Il bénéficie du soutien du Bureau de l’égalité entre femmes et hommes (BEFH) du canton de Vaud et s’élève à un montant de 4000 francs. Son attribution a été choisie par un jury de cinq personnes composé de personnalités des domaines politique, culturel, sportif ou économique, et d’une représentante du BEFH. Née en juin 2016, DécadréE travaille depuis plus d’une année à construire une presse plus égalitaire. L’association a développé trois axes: un web-journal, des événements et des formations, se positionnant comme un pont entre journalistes et associations féministes. «Ce prix est pour nous une formidable reconnaissance, déclare Valérie Vuille, présidente de l’association. DécadréE a grandi de manière fulgurante et un travail titanesque a été fourni par chaque membre de l’équipe. Recevoir un tel prix est non seulement une reconnaissance pour le travail fourni, mais également un signal fort pour l’avenir de l’association. »

Une représentativité en (timide) amélioration

Au niveau international, les chiffres de la représentativité des femmes dans les médias ont tendance à stagner. En 2015, le Projet mondial de monitorage des médias (GMMP) a recensé les femmes dans 22 136 reportages publiés, diffusés ou tweetés dans 114 pays par 2030 entités d’information distinctes. Sur les 45 402 personnes interviewées, seules 24% étaient des femmes, 19% citées en tant qu’expertes. Le chiffre était le même il y a cinq ans. En France, si la proportion globale de femmes progresse sensiblement ces dernières années, elles sont sous-représentées parmi les personnalités les plus citées. Selon le quatrième Observatoire de la parité dans la presse française réalisé par Pressedd et publié en début d’année, seulement 168 femmes figurent parmi les 1000 personnalités les plus citées dans les journaux et sites d'information français en 2016, soit 17 de mieux que l’année précédente toutefois. Enfin en Suisse, on peut citer l'intéressante étude «Genre et médias au préalable des élections fédérales 2015», publiée en octobre 2016. Cette étude mandatée par le gouvernement fédéral a révélé que les candidates étaient globalement sous-représentées par rapport aux candidats masculins dans les médias, à l’approche des élections fédérales de 2015. Point positif cependant : l’étude relève que les stéréotypes sexistes y sont rarissimes. « La couverture des médias a été marquée par une absence de commentaires sur les attributs physiques ou la vie privée des candidates », selon l’étude. Une égalité de traitement bienvenue qui est loin d’être atteinte pour les femmes politiques de pays voisins ou des Etats-Unis, en particulier lors de périodes électorales.
Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Newsletter Femmes Leaders

Retrouvez chaque semaine les conseils et analyses de la rubrique Femmes Leaders

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."