Bilan

Visilab poursuit sa mue numérique

Grâce à son investissement d’une dizaine de millions pour se doter d’une offre multicanale, le leader suisse de l’optique a réalisé un exercice 2016 record.

Daniel Mori a fondé Visilab voici près de 30 ans déjà et ne compte pas prendre de sitôt sa retraite.

Crédits: Salvatore Di Nolfi

Visilab a vu son chiffre d’affaires enregistrer une hausse de 5,3% pour atteindre 237 millions de francs, un record historique.

«Cet excellent résultat a été obtenu grâce aux quatre derniers mois de l’année, une fois notre site web opérationnel également sur les téléphones mobiles», s’enthousiasme Daniel Mori, président et fondateur de Visilab.

Visilab, ce sont 919 collaborateurs (+ 28), dont 143 apprentis. C’est aussi 96 magasins situés dans 50 villes (+ 4). «Nos nouveaux magasins, dont celui d’Hinwil (ZH) et ses 100 m2, sont deux fois plus petits que nos emplacements habituels. Cette évolution est rendue possible car nous avons centralisé les tâches logistiques, administratives et techniques dans notre centre de Meyrin. Ainsi, à l’ère digitale, nous pouvons être plus performant avec des surfaces plus petites. Notre réseau va cependant continuer de croître, mais différemment.»

Enjeu multicanal

Daniel Mori croit à la complémentarité entre l’essai final en boutique et les essais virtuels chez soi grâce à leur site web. «Ouvrir un site de vente en ligne n’a rien de très original. Le vrai enjeu est le multicanal. Cela nécessite de tout repenser, y compris l’ensemble du marketing. » Daniel Mori ne mâche pas ses mots. En 2016, la clientèle pouvait uniquement commander des lentilles et des lunettes de soleil sur le site de Visilab, mais dès cette année, il sera également possible de se procurer des lunettes de vue. «Nous ne nous attendons pas à une explosion du chiffre d’affaires des ventes du site, par contre, le taux de conversion en magasin est très impressionnant.» La stratégie digitale de Visilab a été distinguée par le prix Digital Award 2017.  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."