Bilan

Un pont entre la Suisse et l’Amazonie

Nicolas Merckling a sillonné la planète en tant que journaliste avant de devenir entrepreneur avec sa femme. Dumato est l’unique boutique de cosmétiques naturels brésiliens en Suisse.

Nicolas et Luana Merckling fabriquent eux-mêmes leurs produits, 100% naturels.

Crédits: David Wagnières

Biochimiste, journaliste, baroudeur, chef de la communication du canton de Genève et maintenant entrepreneur… Nicolas Merckling semble cumuler plusieurs vies dont on cherche le fil rouge. Rapidement, le fil apparaît: Luana, Brésilienne, née en Amazonie, est depuis vingt ans son épouse et l’inspiratrice de l’entreprise qu’ils viennent de lancer ensemble: Dumato, traduisez «de la forêt» en brésilien. 

Bien plus qu’une boutique de cosmétiques naturels, Dumato est un pont entre la Suisse et l’Amazonie et un projet qui soutient le travail de coopératives et de communautés indiennes du nord du Brésil. «On parle beaucoup de cette région à propos de la déforestation et des changements climatiques, explique Nicolas Merckling. Pour avoir fait des reportages sur place, je sais maintenant que c’est en fidélisant les producteurs locaux et en valorisant leur travail qu’on peut préserver la forêt amazonienne.» 

Si le projet Dumato trouve son origine dans le pays où Luana Merckling est née, il découle aussi de l’expérience de celle-ci en tant que médecin FMH. Basée à Nyon où elle exerce quatre jours par semaine, elle a vu l’évolution des maladies de peau: «Dans son cabinet, mon épouse voit de plus en plus de patients avec des problèmes d’eczéma, de psoriasis ou des allergies… On sait que la plupart des produits cosmétiques actuels ont de nombreux composants chimiques. Il y a une prise de conscience des consommateurs qui cherchent des solutions plus naturelles pour nourrir et soigner leur peau. C’est
ce que nous proposons avec Dumato.» 

L’essentiel de l’offre repose sur les produits naturels que les époux Merckling fabriquent eux-mêmes dans leur atelier genevois, à partir d’huiles végétales et d’argiles d’Amazonie. «Nous avons suivi une formation en cosmétiques naturels en Angleterre; nous nous sommes ensuite appuyés sur les connaissances de scientifiques au Brésil et sur les huiles et beurres végétaux utilisés depuis des siècles par les tribus en Amazonie», détaille encore le Suisse baroudeur.

Les baies d’acaï, graines de palmier qu’on ne trouve qu’au nord du Brésil, très réputées pour leurs effets antioxydants, font partie des ingrédients phares de Dumato. «Nos huiles ont beaucoup de vertus différentes: hydratantes, cicatrisantes, régénérantes ou encore repoussantes contre les insectes. L’huile de Copaïba est utilisée là-bas contre les agents infectieux et comme hémostatique. Elle fait partie de la trousse de secours en Amazonie.»

Une biodiversité «phénoménale»

Ouverte en novembre 2017, la boutique Dumato est un premier arbre planté en plein Genève et abrite une forêt d’autres prestations. Au-delà des produits cosmétiques, on y trouve aussi des massages amazoniens réalisés dans des hamacs, des «biobijoux» créés par des tribus indiennes à partir de graines. «En Amazonie, il y a 16 000 types d’arbres différents officiellement recensés. En Suisse, on n’en dénombre qu’une centaine. La biodiversité amazonienne est phénoménale», insiste Nicolas Merckling. 

Une biodiversité menacée par l’activité de l’homme, comme le rappelle un autre Genevois: le dessinateur Zep vient de publier The End, une bande dessinée dont la forêt et son principal prédateur, l’homme, sont les héros. Avec leur projet Dumato, Nicolas et Luana Merckling déjouent la vision sombre et réaliste de Zep, en redonnant à la forêt amazonienne sa place unique et son rôle nourricier. 

Nivez C Photoa
Catherine Nivez

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Du même auteur:

Philip Queffelec, l’avion dans le sang
Xavier Casile, le pubard de la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."