Bilan

Un comité médical britannique promeut l'Avastin de Roche

Un comité de médecins britanniques publie un manifeste pour la prescription de l'Avastin de Roche, en lieu et place des standards actuels commercialisés par Novartis et Bayer.

Les douze groupes d'examen cliniques ont l'intention d'informer les patients afin de les encourager à choisir l'option la moins onéreuse.

Crédits: keystone

Un comité de médecins britanniques publie mercredi dans le British Medical Journal un manifeste en faveur de la prescription de l'Avastin (bevacizumab) de Roche pour le traitement de la dégénérescence maculaire humide liée à l'âge, en lieu et place des standards actuels commercialisés par Novartis (Lucentis) et Bayer (Eylea), plus onéreux.

David Hambleton, au nom de douze groupes d'examen cliniques (CCGs) du National Health Service (NHS), dénonce les menaces de procédures judiciaires proférées par Bayer et Novartis et se veut confiant dans le fait que la législation européenne n'empêchera pas le NHS de laisser aux patients le choix de leur traitement.

L'auteur, par ailleurs directeur général (CEO) de South Tyndeside, dénonce au passage l'opposition de ces sociétés pharmaceutiques à une utilisation selon elles "hors licence" de l'Avastin et les insinuations selon lesquelles une telle administration serait risquée.

"Il a été largement démontré que l'utilisation du bevacizumab est aussi efficace et sûre cliniquement que celles de l'aflibercet et du ranibizumab", insiste l'auteur de l'article.

Les CCGs ont l'intention d'informer les patients en ce sens afin de les encourager à choisir l'option la moins onéreuse, qui permettrait selon eux d'économiser 13,5 mio GBP par an sur les cinq prochaines années. Le Lucentis et l'Eylea resteront disponibles.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."