Bilan

Tornos supprime une douzaine d'emplois à Moutier

Le fabricant de machines-outils Tornos a procédé à des licenciements sur son site de Moutier ces derniers jours. Douze employés ont été remerciés, selon le syndicat Unia.

Ces licenciements ont été prononcés alors que l'entreprise a fait état de résultats semestriels positifs et d'un carnet de commandes rempli.

Crédits: Keystone

Tornos a procédé à des licenciements sur son site de Moutier ces derniers jours. Douze employés du fabricant prévôtois de machines-outils ont été remerciés, selon le syndicat Unia qui craint d'autres suppressions.

Tornos a confirmé avoir procédé à des licenciements, comme l'ont révélé jeudi le Quotidien jurassien et le Journal du Jura, sans toutefois en donner le nombre. Le syndicat Unia, qui se base sur la commission du personnel, évoque une douzaine de personnes.

La mesure touche le secteur de l'usinage, a indiqué à l'ats le directeur financier de Tornos Bruno Edelmann. Les dédites ont été envoyées en date du 31 août pour le 31 décembre. Des mesures d'accompagnement sont prévues, mais pas de plan social.

Unia regrette de ne pas avoir été consulté. Le syndicat redoute une série de mesures au compte-gouttes pour éviter de lancer une procédure de licenciement collectif, a expliqué Pierluigi Fedele, secrétaire régional.

Selon le code des obligations, un licenciement est collectif lorsqu'il touche au moins 30 personnes dans une entreprise de 300 personnes ou plus. Les patrons doivent alors en informer les syndicats et le canton et ouvrir les négociations en vue d'un plan social.

Retour dans la zone bénéficiaire

Ces licenciements ont été prononcés alors que l'entreprise a fait état il y a 15 jours de résultats semestriels positifs et d'un carnet de commandes rempli, poursuit Pierluigi Fedele, déplorant la stratégie de l'entreprise.

Tornos a retrouvé les chiffres noirs au premier semestre, dégageant un bénéfice net de 0,3 million de francs, après une perte de 3,5 millions sur les six premiers mois de 2016. Le chiffre d'affaires net a progressé de 17,5% sur un an, à 82,1 millions de francs.

Les licenciements prononcés ce mois résultent de la nouvelle stratégie d'outsourcing de Tornos. Le groupe le mentionnait déjà en annonçant ses résultats au premier semestre. Les mesures de sous-traitance "seront intensifiées au cours du deuxième semestre 2017".

Un accord a été trouvé avec un sous-traitant de la région pour usiner certains composants, a relevé Bruno Edelmann. Les pièces stratégiques continueront cependant d'être produites à Moutier. Des investissements sont prévus cette année et l'année prochaine dans les moyens de production de la cité prévôtoise, promet-il.

Les emplois de Tornos en Suisse diminuent depuis plusieurs années. En 2016, 44 postes à temps plein ont été supprimés.

A fin décembre, le groupe employait 631 collaborateurs, dont 353 dans ses unités helvétiques de plus en plus concentrées sur les machines haut de gamme. Alors que la production a augmenté de deux tiers depuis 2012, l'effectif de Tornos considéré dans son ensemble a diminué de près d'un quart (-22%). A Moutier et La Chaux-de-Fonds, près de la moitié (49%) des emplois ont disparu.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."