Bilan

Thomas Cook optimiste pour l'été grâce à la Turquie et l'Afrique du Nord

Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé jeudi de bonnes réservations pour la saison d'été grâce à la Turquie et à l'Afrique du Nord.

La stratégie de Thomas Cook a consisté à se recentrer sur les attentes des clients ainsi qu'à rassembler ses activités dans le transport aérien.

Crédits: reuters

Le voyagiste britannique Thomas Cook a annoncé jeudi de bonnes réservations pour la saison d'été grâce à la Turquie et à l'Afrique du Nord, tout en subissant à nouveau des pertes au premier semestre.

Les réservations d'été sont en hausse de 12% sur un an, a indiqué le groupe dans un communiqué à l'occasion de la publication de ses résultats pour les six mois achevés fin mars.

Il évoque une demande particulièrement solide pour la Turquie, la Grèce et l'Egypte, avec des offres d'hôtels plus haut de gamme et davantage de vols vers ces destinations. La Croatie et l'Italie attirent également plus de vacanciers, a-t-il précisé.

Thomas Cook met en avant également de premiers signes encourageants pour la Tunisie, une destination qui a été rouverte pour les vacanciers britanniques depuis février.

La demande en voyage a été dynamique chez les clients en Europe du Nord, en Allemagne et en France. En revanche, le marché est plus difficile au Royaume-Uni en raison de l'impact des changes, de la concurrence et de la compression de ses marges en Espagne en raison du coût de l'offre hôtelière.

"La demande des clients pour cette année est bonne sur l'ensemble de nos marchés, particulièrement dans les pays nordiques", souligne Peter Frankhauser, directeur général de Thomas Cook.

Il ajoute que face à la pression sur le marché espagnol, son groupe "a redéployé des offres d'Espagne vers la Méditerranée de l'Est".

Malgré une saison d'été prometteuse, Thomas Cook a continué à perdre de l'argent au premier semestre, avec une perte nette de 255 millions de livres (292 millions d'euros), légèrement inférieure au chiffre de 273 millions enregistré un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a progressé de 7,8% à 3,2 milliards de livres, mais pas suffisamment pour compenser la hausse de ses coûts, entretenue notamment par le contexte de prix en Espagne.

"Le travail que nous avons fait depuis deux ans pour améliorer les séjours des clients à la fois concernant les vols et les vacances porte ses fruits", estime M. Frankhauser.

La stratégie de Thomas Cook a consisté à se recentrer sur les attentes des clients, notamment sur le choix des hôtels, ainsi qu'à rassembler sous une même entité ses activités dans le transport aérien  avec sa compagnie Condor.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."