Bilan

Swisscom améliore son bénéfice semestriel

Swisscom a amélioré son bénéfice net au cours des six premiers mois de 2017, à 839 millions de francs, en hausse de 6,5% sur un an.

Entre janvier et juin, Swisscom a réalisé un chiffre d'affaires de 5,69 milliards de francs.

Crédits: Keystone

Le groupe Swisscom est parvenu à améliorer ses résultats au cours des six premiers mois de 2017, et ce malgré une légère érosion de son chiffre d'affaires. Les résultats ont été agrémentés par un gain exceptionnel de sa filiale italienne Fastweb. Malgré la vive concurrence sur les prix et le recul de la téléphonie fixe, la direction de l'opérateur historique s'estime "en bonne voie" pour 2017 et relève son objectif de rentabilité opérationnelle.

Entre janvier et juin, Swisscom a réalisé un chiffre d'affaires de 5,69 mrd CHF, en repli de 1,4% en rythme annuel. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) est ressorti à 2,26 mrd, en hausse de 1,5% et le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) à 1,20 mrd, soit 6,0% de mieux qu'au 1er semestre 2016. Le bénéfice semestriel s'est étoffé de 6,5% à 839 mio CHF.

Si les recettes du géant bleu se sont avérées peu ou prou conformes à la moyenne des prévisions des analystes, la rentabilité opérationnelle, mais surtout nette, a nettement dépassé les attentes les plus optimistes recensées dans le consensus AWP.

Économies bienvenues

Cité dans le communiqué, le directeur général (CEO) Urs Schaeppi évoque un "excellent deuxième trimestre", porté par le lancement couronné de succès de la gamme inOne, ainsi que des offres combinées et du secteur télévisuel. "Grâce à nos initiatives de réduction des coûts, nous avons pu compenser une grande partie du recul du chiffre d'affaires et demeurons en bonne voie pour 2017", a-t-il ajouté.

Les recettes semestrielles issues des services de télécommunication accusent une baisse de 2,3% en raison de la vive concurrence et de la saturation croissante du marché. Swisscom attribue plus de la moitié de cette contraction au recul du nombre d'usagers dans la téléphonie fixe.

A fin juin, trois mois après son lancement, la formule tarifaire "à géométrie variable" inOne comptait déjà plus de 450'000 clients. Pendant la période sous revue, près de 270'000 utilisateurs supplémentaires (+17,8%) ont opté pour une offre combinée, portant leur total à 1,78 mio. Les revenus issus de ces offres ont augmenté de 12,9% à 1,37 mrd CHF.

Malgré l'intensification de la concurrence avec les câblo-opérateurs et autres prestataires, le nombre de raccordements à Swisscom TV s'est étoffé de 7,1% pour atteindre 1,45 mio.

La filiale italienne Fastweb a vu son chiffre d'affaires progresser de 42 mio EUR (+4,8%) à 923 mio, grâce à la croissance de la clientèle dans le domaine du haut débit (+6,8%) et surtout dans la téléphonie mobile (+45,2%).

Deuxième effet Fastweb

Les résultats de Fastweb ont par ailleurs profité d'un apport exceptionnel de 95 mio EUR d'indemnités obtenues dans le cadre de procédures juridiques, contre 55 mio EUR l'année précédente. Corrigée de ces effets, la progression du résultat de la filiale transalpine est ramenée à 10,0%.

En conférence de presse, la direction n'a pas souhaité fournir plus de détails concernant l'indemnisation. "Il s'agit d'un accord extrajudiciaire avec un concurrent", a tout de même indiqué le directeur financier (CFO) Mario Rossi, soulignant que celui-ci comprend une clause de confidentialité. Selon plusieurs observateurs, le concurrent en question est Telecom Italia.

Interrogé sur l'éventualité d'une baisse de prix dans les services TV suite à la récente déconvenue de Swisscom face à UPC dans le dossier sur l'attribution de droits télévisuels, le CEO a botté en touche. "Vous pouvez vous attendre à ce que Swisscom soit bien positionné par rapport à la concurrence", a-t-il toutefois lancé.

Objectif Ebitda relevé

Pour l'ensemble de l'exercice, la direction de Swisscom confirme ses objectifs en termes de chiffre d'affaires, à environ 11,6 mrd CHF, ainsi que de dividende, à 22 CHF par action. Pour ce qui est de l'Ebitda, le premier opérateur du pays relève son estimation à environ 4,3 mrd CHF, contre environ 4,2 mrd jusqu'ici.

Du côté des analystes, on salue des résultats supérieurs aux attentes, même ajustés de l'effet Fastweb, ainsi que les progrès réalisés au niveau des coûts sur le marché de référence helvétique.

La banque Vontobel estime que dans un secteur dont la plupart des coûts sont fixes, la stratégie visant à défendre ses parts de marché est "la bonne approche", mais prévient qu'avec le lancement de nouvelles offres "illimitées", la concurrence acharnée entre les opérateurs n'est pas près de s'estomper.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) met l'accent sur l'effet notable qu'a eu le programme de restructuration en termes de réduction des coûts, ce qui s'est traduit par l'amélioration des marges en Suisse, et estime que Swisscom est "clairement sur la bonne voie" pour atteindre ses objectifs.

A la Bourse SIX, la nominative Swisscom cédait 0,6% à 476,00 CHF à 14h20, légèrement en dessous du SMI des valeurs vedettes, qui reculait de 0,65%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."