Bilan

Swiss ne retournera pas cet été à Istanbul

Swiss avait retiré Istanbul de son horaire d'hiver 2016/2017 après plusieurs attaques terroristes et la tentative de coup d'Etat manquée l'été dernier.

Swiss réévalue en permanence ses destinations sur la base de leur potentiel et des conditions de marché.

Crédits: Keystone

Swiss ne reliera pas non plus cet été Istanbul. Après plusieurs attaques terroristes et la tentative de coup d'Etat manquée l'été dernier, la compagnie aérienne contrôlée par le géant allemand Lufthansa avait retiré fin juillet dernier la métropole turque de son horaire d'hiver 2016/2017.

Selon son calendrier de l'époque, Swiss prévoyait toutefois de réintégrer Istanbul dans son horaire d'été. La compagnie, qui a publié jeudi sa nouvelle offre estivale, y a finalement renoncé, a indiqué à l'ats un porte-parole.

Swiss explique cette décision par une demande en recul et la dégradation massive de la situation en matière de sécurité. A cela s'ajoute la forte croissance de la compagnie semi-étatique Turkish Airlines, qui a entraîné des surcapacités et une forte baisse des prix sur la ligne Zurich-Istanbul.

La compagnie aérienne à la croix blanche laisse toutefois ouvert un possible retour. Swiss réévalue en permanence ses destinations sur la base de leur potentiel et des conditions de marché, a précisé le porte-parole.

Parmi les nouveautés du nouvel horaire d'été, Swiss annonce notamment un renforcement au départ de Genève de la desserte de destinations estivales particulièrement appréciées dans les îles grecques et au Portugal. Au second trimestre, la compagnie va également intégrer dans sa flotte les premiers Bombardier C Series 300 et mettra en service ce type d'avion sur de nombreuses lignes européennes au départ de Cointrin.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."