Bilan

Swatch remporte une manche en justice contre Tiffany aux Pays-Bas

Swatch s'était lancé en 2007 dans une coentreprise avec Tiffany avant de rompre en 2011 ses relations avec le groupe new-yorkais pour "violation grave des relations contractuelles".

Swatch réclamait au groupe new-yorkais 3,8 milliards de francs de dommages et intérêts.

Crédits: Keystone

Le groupe Swatch revendique mardi une victoire d'étape en justice dans le conflit qui l'oppose à Tiffany depuis la rupture houleuse à l'automne 2011 d'une collaboration. La Cour d'appel amstellodamoise a accepté un recours déposé par l'horloger biennois contre la levée en 2015 d'une sentence de 2013 en première instance, qui condamnait le joailler américain à verser à son ancien partenaire 402 mio CHF.

Les deux groupes de luxe s'étaient lancé en 2007 dans une coentreprise, baptisée Tiffany Watch, avant de rompre en septembre 2011 ses relations avec Tiffany pour "violation grave des relations contractuelles" et de réclamer au groupe new-yorkais 3,8 mrd CHF de dommages et intérêts.

Swatch expliquait alors avoir investi "des millions" dans le projet, mais a dû terminer la relation d'affaires en raison des "efforts systématiques de Tiffany de bloquer et retarder le développement de l'activité".

Le joaillier américain, qui estimait pour sa part que c'était son partenaire qui s'était soustrait à ses obligations, avait réagi en exigeant a son tour des compensations, à hauteur de 541,9 mio CHF.

La nouvelle a dopé le cours de la porteur Swatch, déjà sur une pente ascendante dans les premiers échanges. A 11h45, le titre de l'horloger s'appréciait de 1,9% à 382,50 CHF, dans un SMI en hausse de 0,47%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."