Bilan

Sunrise vend des mâts pour 500 millions de francs

Sunrise, coté à la Bourse suisse depuis 2015, va céder 2239 mâts d'antennes de télécommunication à un consortium espagnol afin de réduire sa dette.

Sunrise est coté à la Bourse suisse depuis février 2015. Il se doit donc d'apparaître le plus séduisant possible aux yeux du marché.

Crédits: Keystone

Sunrise va céder 2239 mâts d'antennes de télécommunication à un consortium emmené par l'espagnol Cellnex pour un montant de 500 mio CHF. Une fois la transaction terminée, le groupe de télécommunication utilisera 450 mio pour réduire sa dette et obtenir "à court terme" une note de crédit de première qualité, indique-t-il mercredi. L'opération aura un impact sur la politique de dividende.

La réduction de l'endettement ne constitue pas l'unique priorité du groupe, qui entend réaliser des investissements dans le réseau et en faveur des partenariats et des magasins dédiés à la fibre optique. Une somme de 30 mio CHF est prévue à cet effet. Le reste sera notamment utilisé pour couvrir les coûts liés à la transaction annoncée mercredi.

La vente reste conditionnée au feu vert des autorités de la concurrence, précise le communiqué. Afin de faciliter la transaction, Sunrise avait préalablement regroupé les 2239 mâts, situés dans toute la Suisse, et les contrats associés dans la société Swiss Towers, qui est l'objet de l'opération.

Divers accords de services doivent encore être conclus afin de permettre la cession, notamment celui qui conférera à Sunrise un statut sous-contractant pour construire, selon les besoins, de nouveaux mâts d'antennes de communication. Le groupe zurichois devrait également fournir certains services transitoires à Swiss Towers.

Sunrise a signé un contrat de services à long terme pour les infrastructures et mâts d'antenne, sous la forme d'un partenariat stratégique. Swiss Life Asset Managers (SLAM) et Deutsche Telekom Capital Partners (DTCP) complètent ce consortium dirigé par Cellnex Telecom, actif dans plusieurs pays européens et coté en Espagne.

Impact financier

L'opérateur garde toutefois la mainmise sur les infrastructures actives du réseau mobile. "Ce nouveau partenariat nous permettra de nous concentrer encore davantage sur les éléments clés (...) afin de fournir un réseau sans défaillance et fixer de nouveaux standards dans notre secteur sur le marché suisse", affirme le directeur général (CEO) Olaf Swantee, cité dans le communiqué.

Le groupe zurichois a revu ses prévisions pour l'exercice 2017 pour prendre en compte l'impact financier de la transaction, sous réserve de la finalisation de celle-ci. Cette vente aura une influence minimale sur le flux de trésorerie libre. La cible de chiffre d'affaires demeure entre 1,82 et 1,86 mrd CHF.

En revanche, l'objectif de résultat brut d'exploitation (Ebitda) a été abaissé entre 577 mio et 592 mio CHF, contre 595-610 mio précédemment. Les projections pour les investissements se situent entre 255 mio et 295 mio CHF pour 2017.

La politique de dividende a également été revue à la hausse. Sunrise table désormais sur une rémunération de 3,90 à 4,10 CHF par action, ce qui représente une hausse de 17% à 23% par rapport à 2016. Le précédent objectif se situait à 3,45-3,55 CHF.

A l'avenir, Sunrise prévoit de verser à ses actionnaires au moins 65 % du flux de trésorerie libre et vise 85%, à condition que le ratio de dette nette/Ebitda ajusté soit inférieur à 2.0x.

Pour mémoire, le numéro deux des télécoms en Suisse, derrière l'opérateur historique Swisscom, est coté à la Bourse suisse depuis février 2015. Il se doit donc d'apparaître le plus séduisant possible aux yeux du marché.

A 9h10, le titre Sunrise progressait de 2,02% à 80,75 CHF, dans un SPI en baisse de 0,17%.

Sunrise annonce une conférence destinée aux investisseurs à 10h30.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."