Bilan

Sika rachète l'américain Butterfield Color

Sika reprend le fabricant de béton Butterfield Color afin de se profiler comme le spécialiste du béton disposant de l'offre la plus étendue dans le secteur de la construction en Amérique du Nord.

Cette opération est la quatrième acquisition complémentaire réalisée par Sika cette année.

Crédits: keystone

Le groupe Sika a annoncé mercredi la reprise du fabricant de béton décoratif Butterfield Color. La transaction devrait permettre au chimiste du bâtiment de se profiler comme le spécialiste du béton disposant de l'offre la plus étendue dans le secteur de la construction en Amérique du Nord, indique le communiqué. Aucune indication en revanche n'a été divulguée quant au calendrier ou aux détails financiers de l'opération.

Etablie dans la région de Chicago (centre-est), l'entreprise a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 20 mio CHF. "La reprise de Butterfield s'inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance en Amérique du Nord, car elle nous offre l'accès à de nouveaux clients et une présence renforcée dans d'importants projets", s'est félicité Christoph Ganz, responsable de Sika pour la région, cité dans le communiqué.

En avril 2016, le groupe zougois avait déjà racheté le producteur de colorants pour béton L.M. Scofield.

Cette opération est la quatrième acquisition complémentaire réalisée par Sika cette année, relève dans une note Bernd Pomrehn, de la banque Vontobel. L'analyste précise que ce rachat vient à l'appui de la stratégie du groupe qui "consolide activement" un marché fragmenté dans la chimie pour les matériaux de construction.

Selon lui, les quatre sociétés devraient agrémenter les recettes du groupe de quelque 2,7% cette année et de 1,0% supplémentaire lors de l'exercice 2018.

Les analystes de Credit Suisse soulignent que l'acquisition est secondaire, alors que tous les regards sont tournés vers le Tribunal cantonal de Zoug, qui devrait se prononcer d'ici mars dans le litige qui oppose la direction de Sika au français Saint-Gobain.

Le géant français a annoncé la semaine dernière la prolongation du contrat passé avec la famille Burkard pour le rachat de sa majorité des droits de vote dans le groupe zougois.

Les deux établissements confirment leur recommandation d'achat pour le titre. Une appréciation que ne partagent visiblement pas les détenteurs de capitaux, qui s'en sont massivement détournés.

A 12h50, l'action au porteur Sika s'enfonçait de 0,6% à 7340 CHF, après une ouverture à 7310 CHF (-1,0%), à contre-courant du SMI des valeurs vedettes, qui engrangeait 0,35%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."