Bilan

Salt a retrouvé les chiffres noirs en 2016

Salt a pu réduire ses dépenses au niveau commercial et informatique ainsi que pour les charges liées au personnel et aux réseaux.

Pour ses débuts dans le segment fixe, Salt s'appuiera sur les réseaux de fibres optiques de fournisseurs d'électricité.

Crédits: Keystone

Réduisant ses coûts, Salt a renoué avec les chiffres noirs l'an passé. Malgré des revenus en baisse, la maison mère de l'opérateur vaudois de téléphonie mobile, Matterhorn Telecom Holdings, a dégagé un bénéfice net de 98,1 millions de francs, après une perte de 100,6 millions en 2015.

Sur l'exercice sous revue, l'opérateur établi à Renens (VD) a pu réduire ses dépenses au niveau commercial et informatique ainsi que pour les charges liées au personnel et aux réseaux, ressort-il du rapport annuel de Matterhorn Telecom Holdings publié lundi. Les coûts liés aux restructurations ont également fortement diminué.

Pour mémoire, l'ex-Orange, a été repris en avril 2015 par le magnat français des télécommunications Xavier Niel pour 2,8 milliards de francs. L'opération s'est traduite par la suite par un important exode au sein de la direction de l'opérateur.

Les changements intervenus au sommet de l'entreprise s'étaient aussi accompagnés d'une réduction de l'effectif. Après avoir supprimé 60 emplois en 2015, Salt a encore biffé 29 postes l'an passé. A fin décembre 2016, la firme employait au total 804 collaborateurs à temps plein.

Revenus et clientèle en baisse 

En 2015, Salt a réintégré en son sein les activités clefs dans les domaines du réseau et de l'informatique, lesquelles avaient été externalisées. Dans le secteur des réseaux, l'opérateur vaudois a recours aux prestations de son homologue français Free Mobile, également contrôlé par M. Niel.

A la faveur des réductions de coûts, le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) s'est envolé l'an passé de 24% au regard de 2015 à 428,4 millions de francs. Ajusté des charges uniques découlant des restructurations et du changement de raison sociale, qui ont particulièrement pesé sur la performance de 2015, l'EBITDA a crû de 6,1% à 437,9 millions.

L'évolution s'est en revanche révélée moins favorable du côté des revenus. Le chiffre d'affaires s'est ainsi tassé de 12,2% à 1,126 milliard de francs. La société a vu son effectif de clients se tasser de 7,5% à un total de 1,872 million d'abonnés.

Le recul reflète pour l'essentiel la perte de clients dans le domaine des abonnements à prépaiement, leur effectif se tassant de 23,3% à 669'000 abonnés. Plus lucrative, la clientèle disposant d'un plan de paiement mensuel a elle augmenté de 4,5% à 1,203 million.

Offensive sur le fixe

Pour étoffer sa clientèle, Salt prévoit de lancer des offres dans les télécommunications fixes, visant tout particulièrement les services liés comprenant l'accès à internet, la télévision numérique et la téléphonie fixe. Dans ce domaine, les clients ont tendance à rester plus fidèles à leur fournisseur que pour celui des seules communications mobiles, par exemple.

Un segment dans lequel la concurrence demeure pour le moins vive, Swisscom et Sunrise venant de dévoiler ces derniers jours de nouvelles offres. Le géant bleu, qui a quelque peu revu ses tarifs à la baisse, lancera ainsi le mois prochain son offensive basée sur des abonnements de téléphonie fixe, mobile et de télévision numérique combinables.

Sunrise a pris le devant et lancé la sienne lundi, alors que le numéro un suisse des réseaux câblés UPC avait déjà renouvelé son paquet de prestations en octobre dernier. Pour ses débuts dans le segment fixe, Salt s'appuiera sur les réseaux de fibres optiques de fournisseurs d'électricité, notamment dans les plus grandes villes de Suisse. Des négociations avec les services industriels d'autres cités sont en cours.

L'investissement se chiffrera à quelque 104 millions de francs, précise Salt. L'opérateur ajustera cette somme en fonction du succès commercial de son offensive dans les télécommunications fixes. Pour l'heure, la direction de Salt n'a pas livré de détails à ce sujet.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."