Bilan

Rolland-Yves Mauvernay ou la passion de découvrir

Rolland-Yves Mauvernay, fondateur de l’entreprise de biotechnologie Debiopharm, est décédé mardi 14 novembre. Il a été un des précurseurs de cette activité en Suisse romande.

Rolland-Yves Mauvernay avait 95 ans.

Crédits: Vanessa Cardoso

«Découvrir, découvrir, découvrir»: Rolland-Yves Mauvernay ne cessait de répéter ces mots à ses interlocuteurs. Cette passion l’a habité toute sa vie. A 95 ans, le fondateur de l’entreprise de biotechnologie Debiopharm, qui emploie environ 420 collaborateurs, est décédé le 14 novembre 2017. Avec sa disparition, c’est un précurseur de cette branche d’activités en Suisse romande qui s’en est allé.

Lire aussi: Debiopharm acquiert les actifs cliniques et la plateforme d'Affinium

Né en 1922 à Limoges, Rolland-Yves Mauvernay a fait toute sa carrière dans le domaine de la santé. Après des études de médecine et de pharmacie à Strasbourg, il obtient un doctorat en biologie, bactériologie et pharmacie. Diplôme en poche, le jeune adulte s’installe en Auvergne où il ouvre une officine avant de créer le Centre européen de recherche Mauvernay, puis le laboratoire Reti. A cette époque, Rolland-Yves Mauvernay se lie avec un Prix Nobel américain qui travaille sur une molécule destinée à lutter contre le cancer de la prostate. «Le conseil de direction du laboratoire avec lequel je l’avais mis en contact n’a pas saisi l’importance de cette découverte et a refusé le produit. Alors je suis venu ici», racontait en 2013 Rolland-Yves Mauvernay à une journaliste de «La Gruyère».

«Une personne d’une incroyable curiosité et toujours enthousiaste»

En 1979, Rolland-Yves Mauvernay fonde la société Debiopharm à Martigny. Selon un communiqué de la société, Debiopharm a développé et mis sur le marché les deux traitements majeurs que sont l’Oxaliplatine pour le lutter contre le cancer du côlon et la Triptoréline contre le cancer de la prostate. «Rolland-Yves Mauvernay était une personne d’une incroyable curiosité et toujours enthousiaste. Il a réussi à développer un business original qui a été, par la suite, copié par d’autres acteurs. Il a été un fervent soutien à la  création de la Health Valley romande», affirme Benoît Dubuis, directeur du Campus Biotech à Genève.

Aujourd’hui, Debiopharm poursuit le développement des traitements en oncologie et dans les maladies infectieuses. Son pipeline est riche de onze projets innovants et la société s’est diversifiée dans le domaine du diagnostic. En 2001, Thierry Mauvernay, le fils de Rolland-Yves Mauvernay, a rejoint la société afin de reprendre progressivement la direction. C’est lui qui en tient aujourd’hui les rênes.

Les bénéfices pour Siviriez

A Siviriez, une commune de la Glâne fribourgeoise où Rolland-Yves Mauvernay s’était établi en 2005, on se souvient de sa présence à l’assemblée communale au cours de laquelle les autorités avaient annoncé l’arrivée d’un contribuable très important. «Il avait la pris la parole, puis il avait serré la main de tous les participants», raconte Gérard Chassot, alors vice-syndic de Siviriez. Grâce à la présence du fondateur de Debiopharm, cette commune a pu réaliser de nombreux investissements et ses contribuables ont payé moins d’impôts

Parallèlement à ses activités professionnelles, Rolland-Yves Mauvernay a aussi soutenu de nombreuses causes humanitaires.

Lire aussi: Debiopharm’s move into Personalised Medicine

 

 

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."