Bilan

Rolex devient la marque la plus réputée au monde

Après avoir plafonné au 4e rang en 2014 et 2015, Rolex vient d'être désignée marque ayant la meilleure réputation au monde par le Réputation Institute de Boston.
  • Rolex passe de la 4e place mondiale au sommet au classement des marques ayant la meilleure réputation.

    Crédits: Image: AFP
  • Crédits: Image: DR
  • C'est dans la catégorie des produits et services que la marque suisse a construit son succès.

    Crédits: Image: AFP
  • La marque suisse devance plusieurs marques américaines, danoise et allemandes dans le top 10 de cette année, et gagne trois places par rapport aux éditions 2015 et 2014.

    Crédits: Image: Reputation Institute
  • La marque Rolex bénéficie d'une excellente réputation dans de nombreux pays à travers les économies les plus développées.

    Crédits: Image: Reputation Institute

Alors que Baselworld vient de s'achever, Rolex a une autre raison de se réjouir cette semaine. La marque au logo de couronne vient d'être couronnée par le prestigieux Reputation Institute de Boston, qui mesure continuellement l'image des marques sur les cinq continents. Au fil de l'année, des classements régionaux sont publiés. Et au début du printemps, c'est le palmarès mondial qui est publié.

Lire aussi: Rolex conforte son leadership avec une garantie de cinq ans

L'édition 2016 du Global RepTrack 100 vient donc de placer au sommet une marque suisse. Rolex a surclassé les autres marques en performant dans les trois domaines clefs de cette enquête: produits et services, gourvernance et innovation. C'est dans le premier domaine surtout que la marque horlogère a réalisé les meilleures performances, atteignant la première place avec des produits de très haute qualité, salués par les consommateurs, et qui continuent de se montrer à la pointe de l'innovation 111 ans après la création de l'entreprise par Hans Wilsdorf.

Rolex devance les plus grands groupes américains

Dans les six autres domaines étudiés par les auteurs du classement, trois sociétés américaines trustent les premières places: Google pour la performance et les conditions de travail, Apple pour le leadership et l'innovation, et Disney pour la gouvernance et le civisme. Pourtant, en n'enregistrant aucune sous-performance dans ces six autres domaines, c'est bien Rolex qui se retrouve à la première place générale.

Comme le précise Kasper Ulf Nielsen, executive partner au Reputation Institute, «pour intégrer le haut du classement, une marque doit être performante dans tous les domaines et pas se concentrer sur un seul secteur». Et c'est ainsi que Rolex a réussi à atteindre 78,4 points au classement, devançant Disney (78,2) et Google (78,1). En plus de sa première place dans la catégorie produits et services, la firme suisse a réussi à se retrouver dans le top 10 des six autres domaines.

Rolex au top dans de nombreux pays

Pour 18% des consommateurs interrogés, la qualité des produits et services reste la motivation majeure pour accorder une bonne réputation à une marque, loin devant la gouvernance, l'innovation ou la performance économique de l'entreprise (entre 13 et 14%). Ce qui accroit la performance de Rolex et la pertinence de sa première place générale.

Lire aussi: Omega lance un défi à Rolex

Sur le plan géographique également, Rolex se retrouve très bien classée: c'est la seule marque qui se retrouve dans le top 10 de onze pays sur les quinze étudiés pour le rapport, devant Sony (10) et Google et Disney (9).

La réputation fragile de Volkswagen

La réputation reste cependant fragile, comme en témoigne la chute de Volkswagen, qui était la 3e marque automobile avec la meilleure réputation au monde en 2015, et qui a chuté au 8 rang, avec une note dégringolant de 74 à 61, suite aux révélations sur les mesures de pollution trafiquées.

Pour arriver à définir les 100 marques ayant la meilleure réputation à travers le monde, le Reputation Institute de Boston interroge pendant trois mois plus de 240'000 personnes à travers les 15 pays les plus puissants sur le plan économique.

«» 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."