Bilan

Roche attaque Pfizer pour violation de 40 brevets

Roche espère empêcher son concurrent new-yorkais Pfizer de mettre sur le marché américain un biosimilaire destiné à la lutte contre le cancer du sein.

Roche revendique également une compensation pour un éventuel manque à gagner si Pfizer lance son produit avant l'expiration des premiers brevets.

Crédits: keystone

Genentech, filiale américaine du géant pharmaceutique Roche, a déposé une plainte contre son concurrent Pfizer, à qui elle reproche la violation d'une quarantaine de brevets d'un de ses trois anti-cancéreux phares, l'Herceptin. Le laboratoire bâlois espère empêcher son homologue new-yorkais de mettre sur le marché américain un biosimilaire destiné à la lutte contre le cancer du sein.

Roche revendique également une compensation pour un éventuel manque à gagner si Pfizer lance son produit, dont le nom de code est PF-05280014, avant l'expiration en 2019 des premiers brevets liés à Herceptin, indique mercredi le site Bloomberg Technology.

La plainte du colosse rhénan est la première aux Etats-Unis impliquant un biosimilaire d'Herceptin. En 2016, le médicament de Roche a généré des recettes à hauteur de 2,5 mrd CHF au pays de l'Oncle Sam, soit 5% du chiffre d'affaires du groupe, rappelle Bloomberg.

La première autorisation de mise sur le marché accordée à Herceptin (trastuzumab) par l'Agence américaine du médicament remonte à 1998.

En avril, le courtier Sanford C. Bernstein avait devisé à 4 mrd USD le manque à gagner pour Roche à l'horizon 2020 en raison de l'arrivée de versions moins chères de son trio d'anti-cancéreux Herceptin, Rituxan et Avastin.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."