Bilan

Ringier Axel Springer supprime L'Hebdo

"L'Hebdo", propriété de Ringier Axel Springer Suisse, paraîtra pour la dernière fois le 2 février. Les moyens dégagés par cette restructuration seront investis dans "Le Temps".

La mesure entraînera des suppressions de postes dans la rédaction commune de "L'Hebdo" et du "Temps" et dans les services commerciaux.

Crédits: Keystone

La publication du magazine "L'Hebdo", propriété de Ringier Axel Springer Suisse, sera abandonnée après une dernière parution le 2 février, a annoncé lundi le groupe de presse. Près de quarante postes sont concernés par cette mesure. Les moyens dégagés par cette restructuration seront investis dans le quotidien "Le Temps".

La mesure entraînera des suppressions de postes dans la rédaction commune de "L'Hebdo" et du "Temps" ainsi que dans les services commerciaux à Lausanne, touchant au total 37 collaborateurs. Le groupe évalue la possibilité de faire appel à des retraites anticipées et des mutations internes, mais "des licenciements seront inévitables".

Les employés des autres publications romandes de Ringier Axel Springer Suisse - "L'Illustré", "TV8", "Boléro" et "PME Magazine" - ne sont pas concernés par ces mesures, a ajouté la coentreprise germano-suisse.

Ringier Axel Springer Suisse, qui emploie 212 personnes en Suisse romande, explique cette décision par "le repli des recettes issues des ventes et des annonces, ainsi que les mauvaises perspectives économiques" de l'hebdomadaire, dans un communiqué.

"L'Hebdo", lancé en 1981 "affiche depuis 2002 un Ebitda négatif et a perdu en l'espace de quatre ans plus de la moitié de ses recettes publicitaires", a précisé Ralph Büchi, délégué du conseil d'administration de Ringier Axel Springer Suisse. Ce dernier estime "vital pour l'avenir de notre présence en Suisse romande que nous investissions nos ressources dans des activités dotées de perspectives économiques stables".

Impressum "révolté"

Ces ressources seront investies dans de nouvelles activités du journal "Le Temps", notamment les conférences et le "Forum des 100". Le quotidien va également lancer "T", un supplément paraissant le samedi.

Le Conseil d'Etat vaudois, qui a "fait part de sa profonde inquiétude", a demandé une réunion de travail avec la direction générale de Ringier "pour évoquer cette situation", selon un communiqué.

L'exécutif vaudois a déploré un "nouveau coup très dur" pour la presse romande, après les suppressions d'emplois à "La Tribune de Genève" et "24 Heures". Détenus par Tamedia, les deux titres ont annoncé en septembre des réductions d'effectifs. Le quotidien vaudois va licencier 13 collaborateurs et le journal genevois sept.

Impressum s'est déclarée "révoltée" par cette annonce, dans un communiqué. L'organisation professionnelle de journalistes "demande à Ringier Axel Springer de ne procéder à aucun licenciement jusqu'à ce que des mesures alternatives soient examinées".

Pour le directeur d'impressum, Urs Thalmann, "la diminution de postes met aussi en péril les conditions de travail et la qualité journalistique au Temps".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."