Bilan

Quand les chatons inspirent des idées de business

Les propriétaires d'animaux sont prêts à dépenser beaucoup pour gâter leurs amis à quatre pattes. Un marché qui recèlent de nombreux créneaux pour des idées de business à lancer.
  • La "bibliothèque de chats" pour les bureaux

    Dans le district de Dona Ana, dans le Nouveau-Mexique, les employés disposent d'une "bibliothèque de chats" où ils peuvent "emprunter" un chat pour leur tenir compagnie durant leurs heures de bureaux. Les chats proviennent d'un refuge pour animaux voisin où ils attendent d'être adoptés. De nombreux employés de l'administration sont déjà devenus les propriétaires officiels de ces attachants animaux. Cette formule peut être adaptée à des débouchés commerciaux par des éleveurs et marchands d'animaux.

  • Le café à chats

    Venue du Japon, le concept du café où déambulent des chats en liberté s'est répandu dans l'Asie du Sud-Est pour gagner actuellement nos contrées. Un premier bar à chats a ouvert à Paris dans le quartier Bastille. En Suisse aussi, cette formule doit séduire les amateurs d'animaux à la recherche d'un endroit zen où déconnecter de la pression quotidienne.

  • Des jouets artisanaux pour chats

    Les chats, surtout les chatons, adorent jouer. Leurs propriétaires seraient friands de jouets artisanaux et personnalisés, voire prêts à commander des articles sur mesure pour leurs animaux. A partir d'un catalogue standard, une personne créative pourrait développer sur internet des déclinaisons en fonction des désirs du commanditaire et faire parvenir les articles à domicile.

  • Le distributeur de nourriture contrôlé par smartphone

    Aux Etats-Unis, Kittyo a développé un dispositif de distribution de croquettes couplé à une application smartphone qui permet de nourrir à distance votre compagnon à fourrure. L'application permet en outre d'observer les animaux par le biais d'une caméra, de leur parler et même de jouer avec eux lorsque vous êtes absent.

  • Un clone de votre compagnon en peluche

    Aimeriez-vous un clone de votre animal favori? Si la génétique ne permet pas encore cette option, la société Cuddle Clones exploite cette idée avec la fabrication de peluches reproduisant à l'identique l'apparence et les mensurations de votre compagnon domestique.

  • Du street wear pour les chiens

    Pourquoi se limiter aux tissus écossais et aux teintes sourdes pour protéger votre chien des frimas de l'hiver? The Posh Puppy Boutique a développé une ligne qui s'inspire du street wear et des accessoires des fashionistas qui donnera à votre compagnon un look vraiment original.

  • Doggles: les lunettes de protection pour chien

    Vous aimez emmener votre compagnon dans des environnements extrêmes? Pour protéger ses yeux, la marque Doggles a développé des lunettes qui font obtacles aux UV, au vent, de même qu'aux projectiles. Les articles existent en deux tailles.

  • Des perruques pour animaux domestiques

    L'idée peut surprendre. Elle rencontre cependant outre Atlantique un grand nombre de fans. Coiffer son chien d'une perruque et le photographier afin de poster son image sur les résesaux sociaux semble un passe-temps apprécié par certains. La société Wiggle Wigs for Dogs a conçu des perruques pour chiens répondant aux standards les plus élevés de qualité et de sécurité, selon son site internet.

  • Le food-truck pour animaux

    Alors que le public apprécie toujours davantage de se nourrir auprès d'artisans qui s'activent derrière des fournaux installés dans un camion, pourquoi les propriétaires de chiens et de chats n'auraient-ils pas la même possibilité? A Chicago et San Diego, le label Fido to go distribue des produits gourmets confectionnés par les animaux, des biscuits artisanaux ainsi que des crèmes glacées sans gluten.

  • Photographe spécialisé dans les animaux
    Qu'il y a-t-il de plus mignon qu'un chaton? Les propriétaires ont déjà l'image de leur boule de poils en fond d'écran. Mais s'ils désirent des photos de meilleur qualité ou des vidéos mettant en scène leur animal domestique de façon plus sophistiquée, ils souhaiteront se tourner vers des professionnels. Un photographe ami des animaux trouvera facilement sa place dans ce créneau encore peu exploité en Suisse.

Le rôle qu’un animal joue au sein d’un foyer se rapproche aujourd’hui de celui d’un membre de la famille à part entière. La somme consacrée au bien-être de nos compagnons domestiques ne cessent de croître. Les commerçants comme les compagnies internationales l’ont bien compris et développent une offre toujours plus luxueuse en direction de cette clientèle. Pour l’entrepreneur sensible aux qualités des chiens et chats, cette tendance présente une foule d’opportunités. Notre galerie photo réunis une sélection d’idées de business.

Lire aussi : Dix nouvelles idées de business pour vous lancer

Fort de près de 1,2 million de ménages qui possèdent un animal de compagnie, le marché helvétique s’évalue en centaine de millions de francs. Ainsi, un habitant sur trois partage son toit avec un compagnon à fourrure. Selon une étude réalisée par MoneyPark et alaCasa.ch, quelque 21% des habitants possèdent un chat ou plusieurs et 13% sont propriétaires d’un chien.

Les familles avec adolescents sont 60% à héberger un animal. Un chiffre qui tombe à 36% pour les familles avec de jeunes enfants. Les couples âgés sont eux 37% à posséder un animal, soit un peu plus que les jeunes couples (30%).

Lire aussi : Idées de business à lancer, mobilité, e-commerce et restauration

En 2008, le Département fédéral de l’intérieur a par ailleurs introduit une nouvelle ordonnance qui stipule que les nouveaux propriétaires de chiens devront suivre des cours obligatoires, destinés à améliorer leur connaissance et leur maîtrise de l’animal. Une obligation qui a créé un boom de l’offre en dressage d’animaux.

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."