Bilan

Omega de Swatch a gagné des parts de marché

La marque horlogère Omega, propriété du groupe Swatch, a réalisé une année 2017 "très positive", selon le président Raynald Aeschlimann.

"Le e-commerce n'est pas destiné à remplacer un autre mode de distribution, mais à être complémentaire", a souligné Raynald Aeschlimann.

Crédits: keystone

La marque horlogère Omega, propriété du groupe Swatch, a réalisé une année 2017 "très positive" de l'aveu du président Raynald Aeschlimann. Ce dernier a cependant concédé faire face à une forte demande, que la société n'arrive pas encore à satisfaire.

"Ce ne fut pas l'année record, mais nous avons gagné des parts de marché en de nombreux pays du globe", a indiqué M. Aeschlimann dans un entretien à l'Agefi. Le quotidien estime la production annuelle d'Omega à environ 700'000 montres pour un chiffre d'affaires de près de 2 mrd CHF.

Concernant les retards de livraison, le patron a précisé que la maison horlogère a dû se "battre l'an dernier, car nous avons fait face à une forte accélération de la demande. Nous avons accéléré notre production, mais nous ne parvenons toujours pas à suivre la demande, notamment sur certains modèles Speedmaster".

"Nous souhaitons évidemment que la production augmente. L'an passé, au vu de nos derniers lancements, notre prix moyen a été stable, aux alentours de 6000 francs dans nos boutiques. Notre vision n'est pas d'augmenter ce prix moyen. Nous sommes une manufacture industrielle, notre plage de prix se situe entre 4000 et 8000 francs", a souligné M. Aeschlimann, qui a pris en 2016 les commandes d'Omega.

L'entreprise dispose de 150 boutiques Omega dans le monde, représentant plus de 25% du chiffre d'affaires et ayant enregistré l'année dernière une croissance supérieure à 10%. Les montres Omega sont également distribuées à travers 3000 points de vente multimarques au niveau mondial.

Omega s'est aussi lancé dans la vente en ligne. "Le e-commerce n'est pas destiné à remplacer un autre mode de distribution, mais à être complémentaire", a souligné Raynald Aeschlimann.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."