Bilan

Nestlé ne reste pas inactif dans la lutte contre l'obésité

Le président de Nestlé, Paul Bulcke, rejette les reproches selon lesquels l'industrie alimentaire ne réagit qu'aux menaces dans la lutte contre l'obésité.

Selon Paul Bulcke, le groupe n'a pas seulement diminué la teneur en sucre des sodas en Grande-Bretagne.

Crédits: keystone

Le président de Nestlé, Paul Bulcke, rejette les reproches selon lesquels l'industrie alimentaire ne réagit qu'aux menaces dans la lutte contre l'obésité. "Nous n'attendons pas que nous soyons menacés par des taxes", a-t-il affirmé dans un entretien paru dans la NZZ am Sonntag.

Nestlé a par exemple réduit d'un tiers la teneur en sucre des produits alimentaires entre 2000 et 2010. "Pour certains produits, nous avons procédé à une baisse supplémentaire de 8%", relève le Belge.

Selon Paul Bulcke, le groupe n'a pas seulement diminué la teneur en sucre des sodas en Grande-Bretagne. Le gouvernement britannique a introduit vendredi dernier une taxe sur les boissons sucrées pour combattre le surpoids, notamment chez les jeunes.

Nestlé ne traite pas la Grande-Bretagne différemment des autres pays. En Suisse, le groupe a déjà réduit la teneur en sucre dans les boissons, fait-il remarquer.

Le géant vaudois de l'alimentation ne veut toutefois pas remplacer le sucre pas des édulcorants. Nestlé a ainsi lancé en Angleterre une barre chocolatée avec du sucre naturel. Ce sucre est traité différemment et contient un tiers de calories en moins. Le goût reste cependant le même. "Nous souhaitons également l'utiliser pour d'autres produits".

Les consommateurs ne devront pas payer davantage pour ces produits. "Je ne suis pas en faveur de hausses de prix", précise-t-il. Cela ne serait pas payant à long terme, estime Paul Bulcke.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."