Bilan

Migros toujours pénalisé par le franc et le tourisme d'achat

Le bénéfice net de Migros a chuté de 16,2% à 663 millions de francs, en raison de la cherté du franc, du tourisme d'achat mais aussi des incertitudes géopolitiques.

Malgré cet environnement difficile, le géant orange a augmenté ses investissements de 22,6% à 1,7 milliard de francs.

Crédits: Keystone

Le géant suisse de la distribution Migros a de nouveau fait face l'année dernière à une situation difficile, cherté du franc et tourisme d'achat ayant pénalisé ses activités. La direction se montre néanmoins confiante quant au nouvel exercice et mise notamment sur le développement du commerce en ligne et les activités médicales pour continuer à croître.


"La persistance du franc fort et un tourisme d'achat toujours aussi intense, de même que la croissance du commerce en ligne ont continué à influencer nos affaires au cours de l'année écoulée", a constaté le président du directoire Herbert Bolliger.

Le résultat net du géant orange a été impacté par des correctifs de valeur de 133 mio CHF, baissant de 16,2% à 663 mio en 2016. Ces dépréciations ont essentiellement affecté le secteur non-alimentaire - Globus, Schild, Interio et Ex Libris - qui est fortement touché par la concurrence numérique, a précisé M. Bolliger à AWP. Ce dernier n'exclut pas de nouvelles dépréciations dans d'autres activités.

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est contracté de 7,2% à 911 mio CHF et la marge opérationnelle a perdu 0,3 point à 3,3%. Le chiffre d'affaires, déjà dévoilé en janvier, a été confirmé en hausse de 1,2% à 27,7 mrd, a détaillé la société dans un communiqué.

Alors que les formats traditionnels du commerce de détail, hormis Denner, ont marqué un repli des recettes, les portails d'e-commerce LeShop et Digitec-Galaxus ont par contre enregistré une solide croissance, tout comme le commerce de proximité Migrolino.

Malgré cet environnement difficile, le géant orange a augmenté ses investissements de 22,6% à 1,7 mrd CHF et amélioré sa part de marché de 0,7 point à 21,9%.

M. Bolliger s'est félicité des avancées du groupe dans le secteur de la santé grâce à la coopération avec le distributeur de médicaments en ligne Zur Rose et le portail internet dédié Impuls.

Migros veut aussi renforcer ses activités médicales dans la partie romande du pays avec l'ouverture de nouveaux centres médicaux. Le groupe a inauguré début mars son premier centre de soins Medbase dans la gare Cornavin de Genève.

"Nous allons certainement renforcer notre réseau Medbase/Santémed", a précisé M. Bolliger en marge de la conférence de presse annuelle. Ce dernier a ajouté que Migros était encore "faiblement implanté en Romandie" avec ces services et qu'il allait chercher à progresser dans la partie francophone du pays.

Afin de croître dans le domaine de la santé, le géant orange doit cependant d'abord trouver le personnel médical compétent, notamment des médecins, pour exploiter ses nouveaux centres.

Les 36 centres de soin Medbase ont enregistré en 2016 un chiffre d'affaires de 131 mio CHF.

Départ en retraite fin 2017

Concernant la coopération avec le distributeur de médicaments en ligne Zur Rose, qui doit gérer des pharmacies dans les filiales du détaillant, ce nouveau concept doit d'abord être approuvé par les consommateurs, a ajouté M. Bolliger. "Nous devons rassembler les premières expériences auprès des clients" avant d'ouvrir d'autres succursales, a-t-il souligné.

Pour 2017, Migros table sur une "légère progression du chiffre d'affaires" si les taux de change restent stables, a précisé le patron. Le commerce en ligne va continuer à progresser "fortement", mais fera également face à la concurrence des portails étrangers, a-t-il précisé. Dans le commerce de gros M-Industries, le groupe compte développer son activité à l'international.

Herbert Bolliger partira en retraite et sera remplacé début 2018 par Fabrice Zumbrunnen à la direction de Migros, après 13 années passées à ce poste. L'actuel patron a expliqué qu'il "n'occupera pas de mandat chez Migros" après son départ en retraite.

M. Bolliger a accompli l'essentiel de sa carrière au sein du géant orange. C'est sous son règne que Migros a réalisé son plus gros coup avec le rachat de Denner en 2007. Une année auparavant, le groupe avait avalé LeShop.ch, pionnier helvétique du commerce alimentaire sur internet.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."