Bilan

Logitech accélère la cadence au troisième trimestre

Logitech est parvenu à décoiffer les projections les plus optimistes sur son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Le groupe rencontre des goulots d'étranglement dans deux de ses centres de distribution aux Etats-Unis.

Crédits: keystone

Logitech est parvenu à décoiffer les projections les plus optimistes sur son chiffre d'affaires au troisième trimestre de l'exercice décalé 2017/18. Le groupe a toutefois essuyé une dilution de sa rentabilité, largement attribuée aux conséquences - non récurrentes - de la réforme fiscale aux Etats-Unis. La direction relève ses perspectives de croissance et de rentabilité opérationnelle pour l'ensemble de l'année.

Le producteur d'accessoires et périphériques informatiques a généré entre octobre et fin décembre des revenus étoffés de 21,8% à 812,0 mio USD. Le bénéfice net a été élagué de 17,1% à 80,7 mio. La réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis n'a pas épargné la rentabilité de la multinationale valdo-californienne, contrainte d'inscrire une charge exceptionnelle de 16 mio dans sa comptabilité.

Les revenus annuels doivent désormais progresser dans une fourchette de 12 à 14% hors effets de changes, contre 10 à 12% précédemment. L'excédent d'exploitation (Ebit) non-Gaap est anticipé entre 270 et 280 mio USD, contre 260 à 270 mio. Sur le seul troisième trimestre, cet indicateur a atteint 117 mio USD, en hausse de 18,2%, détaille mardi un compte-rendu intermédiaire.

Le chiffre d'affaires trimestriel a défrisé les prévisions les plus confiantes des analystes consultés par AWP, plafonnées à 774,0 mio USD. L'Ebit non-Gaap n'était attendu en moyenne qu'à 107,8 mio. Le bénéfice net pour sa part manque le coche pour près de 9 mio.

Les revenus des accessoires dédiés aux jeux vidéos ont décollé de 62% en cette période propice aux cadeaux pour atteindre 173,8 mio USD. Les haut-parleurs mobiles ont bondi de 38% à 147,4 mio et les claviers d'ordinateurs ont stagné (+1%) à 126,4 mio. Si les webcams (-11% à 27,3 mio) confirment leur déclin, les accessoires de collaboration vidéo (+29% à 46,3 mio) ont pris l'ascenseur.

Sur les trois premiers trimestres, le groupe a engrangé pour 1,97 mrd USD de recettes, en hausse de 15,4%. Le bénéfice net a enflé de 4,6% à 174,1 mio.

Distribution entravée

Le groupe rencontre des goulots d'étranglement dans deux de ses centres de distribution aux Etats-Unis, a reconnu le directeur général (CEO) Bracken Darrel en entretien téléphonique avec AWP. Attribués à une demande réjouissante, ces problèmes sont en voie de résolution, a assuré le patron.

En dépit du pilotage des affaires de Logitech en priorité depuis les Etats-Unis et de l'allègement à venir de la charge fiscale outre-Atlantique, le responsable a affirmé vouloir conserver le siège social de l'entreprise à Lausanne.

Baader Helvea salue en particulier la progression des ventes de haut-parleurs mobiles, démontrant la résistance de Logitech sur un segment particulièrement concurrentiel. Le courtier genevois déplore une marge brute peu épaisse, compensée toutefois par une évolution inespérée des recettes.

La performance opérationnelle demeure robuste, en dépit des soucis logistiques rencontrés aux Etats-Unis, note Vontobel. La banque privée, tout comme UBS, applaudit les nouvelles ambitions à court terme affichées par la direction.

A 09h47, la nominative Logitech s'adjugeait 3,9% à 37,52 CHF, dans un SLI en hausse de 0,37%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."