Bilan

Liu Bolin, nouvelle coqueluche des grandes marques de luxe

Après Lanvin, Fred et Moncler, l’artiste chinois est le nouvel ambassadeur de la maison Ruinart. Présent à Art Basel du 14 au 17 juin, il exposera prochainement au musée de l’Elysée à Lausanne.
  • Liu Bolin est le nouvel ambassadeur de la maison champenoise Ruinart.

  • L'artiste chinois qui se dissimule dans ses tableaux sera présent à Art Basel.

  • Liu Bolin exposera à partir du mois d'octobre au musée de l'Elysee à Lausanne.

  • Liu Bolin est un artiste chinois engagé qui dénonce les actions de l'homme sur la nature. Ici, dans les caves de Ruinart en Champagne, inscrites au Patrimoine mondiale de l'Unesco.

Même s’il se cache dans ses photos, c’est probablement l’artiste chinois contemporain qui a fait le plus parler de lui ces dernières années. Après Lanvin, Fred et Moncler, c’est au tour de la maison de champagne Ruinart de faire appel au talent de l’artiste. Ce dernier a fait plusieurs voyages pour découvrir les vignobles et rencontrer Frédéric Panaïotis, chef de cave de la maison champenoise. Artiste contestataire et engagé, il a voulu montrer l’importance d’un acte positif que l’humain peut avoir sur l’environnement, tel que la préservation d’hectares de raisins ou de caves centenaires: «A l’heure de la mondialisation, je trouve qu’il est capital de préserver ce genre de patrimoine».

Lire aussi: Champagne, plongée dans les coulisses d'une maison d'exception

L’œuvre de l’artiste chinois dénonce, en effet, régulièrement, les actions de l’humain sur la nature. Il s’est notamment fait connaître lorsqu’il s’est fondu dans le décor des ateliers d’artistes rasés par le gouvernement chinois en vue des JO de 2008. Depuis lors, il a continué à dénoncer la politique, la censure ou encore la société de consommation en se glissant dans l’environnement d’images fortes. Il communique en effaçant sa personnalité dans une société ou l’humain est devenu transparent. C’était le cas notamment lors de sa campagne publicitaire pour Moncler dans laquelle, photographié par Annie Leibovitz au milieu du paysage nordique, il a voulu dénoncer le changement climatique dont l’une des conséquences est la fonte inexorable des glaciers. « Chacun de mes clichés à un message fort pour celui qui prend le temps de réfléchir en observant mon travail», souligne l’artiste.

Ses liens avec la Suisse

En 2012, l’artiste caméléon avait investi les rues veveysanes à l’occasion du Festival des arts visuels de Vevey, avec une dizaine d’images au format monumental (600m2) tirées de sa série Hiding in the City. Pour les amateurs de «l’homme invisible», ce dernier exposera pour Ruinart à Art Basel du 14 au 17 juin prochain. Liu Bolin est également invité à exposer au musée de l’Elysée à Lausanne, du 17 octobre au 27 janvier 2019. Cette exposition à caractère rétrospectif rassemblera près de septante photographies monumentales issues des grands thèmes abordés dans son œuvre: la tradition et la culture chinoises, la politique et la censure, la société de consommation et la transformation de l’environnement.

L’artiste vit aujourd’hui à Pékin, mais vient très souvent exposer en Europe où son œuvre est plus connue que dans son pays d’origine. Sa première exposition date de 2006, en France. Cette année, il a déjà exposé à Rome, aux Etats-Unis et en Russie. Sa méthode est toujours la même: appliquer une couche de crème protectrice sur la peau qui se transforme en plastique en séchant, permettant ensuite de peindre directement sur son visage et ses vêtements. Le plus important étant de choisir les bonnes couleurs. L’artiste continue également ses performances et ses sculptures, lui qui est un grand fan et ami personnel de Fernando Botero. Liu Bolin réalise en moyenne 200 œuvres par année. «Parfois, je ne sais pas où les stocker, donc je suis obligé de les jeter». Un comble pour l’homme invisible!

Lire aussi: Art Basel en 10 chiffres

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."