Bilan

Les ventes de Nestlé en Allemagne plombées par le différend avec Edeka

Nestlé a vu ses recettes reculer en Allemagne suite au différend qui l'oppose au principal distributeur alimentaire outre-Rhin Edeka, partenaire de Coop Suisse et du français Intermarché.

Edeka génère à lui seul près d'un tiers des recettes de la vente au détail en Allemagne.

Crédits: afp

Nestlé a vu ses recettes reculer en Allemagne suite au différend qui l'oppose au distributeur Edeka. Les conséquences sur le chiffre d'affaires ne sont toutefois pas mesurables en raison du report d'une partie sur d'autres revendeurs qui continuent de proposer les produits Nestlé, a expliqué jeudi soir à Francfort face à la presse Béatrice Guillaume-Grabisch, directrice générale (CEO) de la filiale allemande du géant helvétique.

Selon les données collectées par le cabinet d'étude GfK, Edeka génère à lui seul près d'un tiers des recettes de la vente au détail en Allemagne. La patronne de la filiale allemande se dit toutefois confiante de rattraper "une bonne partie" au cours de l'année, à la faveur d'un accord.

Principal distributeur alimentaire outre-Rhin, Edeka a retiré de ses rayons les produits Nestlé, reprochant à la multinationale veveysane son inflexibilité en matière tarifaire. Le groupe allemand est partenaire d'homologues européens, parmi lesquels Coop Suisse ou le français Intermarché, via la centrale d'achats AgeCore, dont le chiffre d'affaires annuel dépasse les 145 milliards d'euros.

Selon la cheffe de Nestlé Allemagne, la portée européenne du différend rend sa résolution plus difficile. "Nous avons besoin d'une solution pour tous les partenaires, c'est ce qui rend la chose si complexe". En Allemagne, le groupe dégage des marges relativement faibles par rapport aux autres marchés, en raison de la pression sur les prix dans la branche alimentaire.

Ajusté des effets d'acquisitions et de désinvestissements, la filiale allemande du paquebot helvétique a vu son chiffre d'affaires grignoter 2,3% à 3,2 milliards d'euros en 2017, sur les 77,8 milliards générés par le groupe (environ 90 milliards de francs). Sa patronne n'a pas souhaité fournir plus de détails quant aux résultats. Au niveau du groupe, le bénéfice net avait chuté de 15,8% à 7,18 milliards de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."