Bilan

Les PME suisses n'ont pas toutes les mêmes priorités numériques

Les PME suisses perçoivent dans l'ensemble la numérisation comme une chance à saisir, mais leurs priorités et défis en la matière divergent nettement d'un secteur à l'autre.

Les entreprises du secteur TIC se montrent les plus enthousiastes.

Crédits: Keystone

Les petites et moyennes entreprises (PME) suisses perçoivent dans l'ensemble la numérisation comme une chance à saisir. Mais leurs priorités et défis en la matière divergent nettement d'un secteur à l'autre.

"Transformation numérique", "industrie 4.0", "produits intelligents". La numérisation est sur toutes les lèvres et avec des définitions très diverses, observe la dernière enquête sur la situation des PME publiée mercredi par la Haute Ecole Spécialisée (HES) de Saint-Gall.

Pour les sociétés de l'industrie manufacturière et du secteur de la construction, l'optimisation de l'efficacité grâce au numérique constitue la priorité numéro un. Pour les entreprises de prestations de services, c'est l'automatisation. Parmi les entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC) priment les nouveaux concepts commerciaux.

Dans le commerce et l'hôtellerie-restauration, des aspects liés au marché - comme l'acquisition de nouveaux clients et les nouveaux canaux de distribution - s'avèrent primordiaux. Le secteur de la santé et du social cite principalement la gestion des données des patients.

De manière générale, les 603 PME sondées évoquent "l'optimisation de l'efficacité via l'automatisation des processus" comme le principal avantage. Pas seulement en ce qui concerne la fourniture de prestations, mais aussi la stratégie de commercialisation et le modèle de revenus, constatent les auteurs.

Les entreprises du secteur TIC se montrent les plus enthousiastes. Celles du secteur commercial voient dans la numérisation quasiment autant d'opportunités que de défis car les principales difficultés ne sont pas uniquement d'ordre technique.

"Les PME manquent souvent des moyens financiers nécessaires pour couvrir l'important besoin en investissement", relève l'enquête. Le manque de compétences des collaborateurs peut aussi peser.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."