Bilan

Les faillites d'entreprises ont augmenté en 2016

Le nombre de sociétés en faillite a progressé de 3% en 2016. Cette tendance devrait néanmoins marquer un repli cette année.

Les créations d'entreprises ont été timides, principalement en Romandie et dans l'Espace Mittelland.

Crédits: Keystone

Le nombre de sociétés en faillite a progressé de 3% à 4540 dépôts de bilan en 2016, avec une hausse particulièrement marquée au Tessin et en Suisse orientale, a annoncé vendredi le spécialiste du recouvrement Bisnode. Cette tendance devrait néanmoins marquer un repli cette année grâce à une relance de la conjoncture helvétique.

Hormis le Tessin, où le nombre de sociétés en faillite a bondi de 12% sur un an, et la partie orientale du pays (+9%), la tendance a également été haussière en Romandie (+7%) et à Zurich (+5%), a détaillé Bisnode dans un communiqué. D'autres régions ont par contre enregistré un léger repli, notamment l'Espace Mittelland (-2%), le Nord-Ouest (-2%) et la Suisse centrale (-4%).

Le mois de décembre semble cependant indiquer une amélioration de la situation, avec un repli de 9% sur un an du nombre d'entreprises en faillite.

Parmi les secteurs les plus en difficulté se trouvent la construction, la restauration et l'artisanat, mais aussi le commerce de gros, l'industrie horlogère et le placement de personnel. A l'inverse, les agences immobilières, les bureaux d'architectes, l'informatique, ainsi que l'industrie chimique et pharmaceutique ont affiché une bonne santé l'année dernière.

Les créations d'entreprises ont été timides, avec une progression de 1% à 41'336 sociétés nouvellement créées, principalement en Romandie et dans l'Espace Mittelland. Le Tessin a par contre affiché un repli de 11%. Au seul mois de décembre, les ouvertures de nouvelles sociétés se sont par contre repliées de 4%.

Le secteur de l'ameublement, la restauration et les services aux entreprises ont figuré parmi les secteurs les plus enclins à l'ouverture de nouvelles sociétés, tandis que la tendance a été plus morose dans l'imprimerie, la construction et les machines-outils.

Les spécialistes de Bisnode sont globalement plus optimistes pour le nouvel exercice. La croissance économique devrait ainsi porter les créations d'entreprises. "La demande intérieure devrait être soutenue par la baisse du taux de chômage et une hausse des salaires réels", ce qui devrait se traduire par un repli du risque d'insolvabilité, a souligné l'économiste Markus Kuger.

Les créations d'entreprises devraient se poursuivre en 2017, soutenues par la conjoncture suisse et la faiblesse des taux.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."