Bilan

Les Etats-Unis approuvent le dernier plan d'indemnisation de Volkswagen

Volkswagen va indemniser 78.000 propriétaires américains de véhicules de grosse cylindrée équipés de moteurs diesel truqués, refermant le volet nord-américain du scandale.

Au total, le géant allemand, qui a plaidé coupable de fraude et d'obstruction à la justice aux Etats-Unis, aura indemnisé 600.000 clients américains.

Crédits: AFP

La justice américaine a approuvé jeudi le plan de Volkswagen pour indemniser quelque 78.000 propriétaires de voitures équipées de moteurs diesel truqués, refermant le volet nord-américain d'un scandale qui a coûté au groupe plus de 22 milliards de dollars.

Au total, le géant allemand, qui a plaidé coupable de fraude et d'obstruction à la justice aux Etats-Unis, aura indemnisé quelque 600.000 clients américains, notamment en rachetant ou en remettant aux normes leurs voitures et en leur versant des indemnités en liquide.

Le feu vert accordé jeudi par le juge californien en charge de ce dossier, Charles Breyer, concernait les propriétaires des véhicules de grosse cylindrée (3 litres) du groupe Volkswagen, les derniers à n'avoir pas été indemnisés.

"Cela représente une importante étape pour Volkswagen et cela signifie qu'une solution est à la disposition de l'ensemble de nos clients dont les voitures sont concernées aux Etats-Unis" par le scandale, a assuré le numéro un mondial de l'automobile dans un communiqué.

Représentant de plaignants, l'avocate Elizabeth Cabraser a également salué le dernier volet du plan d'indemnisation qui permet, selon elle, de faire payer à Volkswagen sa "violation de la confiance de ses clients".

Démasqué par les autorités grâce à une ONG, le géant aux 12 marques (Audi, VW, Porsche...) avait reconnu fin 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures dans le monde, dont 600.000 aux Etats-Unis, d'un logiciel minimisant le niveau réel des émissions de gaz nocifs lors des contrôles de pollution.

Pour éviter un procès, le groupe avait par la suite dû négocier de coûteux plans d'indemnisation avec le ministère de la Justice et les agences environnementales californienne (Carb) et fédérale (EPA) et verser des centaines de millions de dollars dédommagements aux Etats américains.

Volkswagen n'encourt plus de poursuites aux Etats-Unis même si sept de ses cadres du groupe y ont été inculpés.

Le groupe reste toutefois visé par de nombreuses enquêtes sur le reste du globe pour ce scandale qui a écorné son image et fait fondre sa capitalisation boursière.

Le juge Breyer a également approuvé jeudi un accord séparé passé par l'équipementier automobile allemand Bosch, qui devra verser 300 millions de dollars de dédommagement à des plaignants américains pour avoir aidé Volkswagen à dissimuler l'existence du logiciel truqueur fourni par ses soins.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."