Bilan

Les entreprises de matières premières dominent l'économie en Suisse

Avec 156 milliards de francs en 2016, Glencore reste la plus grande entreprise de Suisse en termes de chiffre d'affaires.

La Suisse est l'un des plus importants centres mondiaux pour le négoce de matières premières du monde entier.

Crédits: Keystone

Le géant zougois des matières premières Glencore reste la plus grande entreprise de Suisse en termes de chiffre d'affaires, avec 156 milliards de francs en 2016. Comme les années précédentes, le classement est dominé par les négociants en matières premières.

Au deuxième rang, suit le géant genevois du négoce pétrolier Vitol (155 milliards de francs). Cargill International (109 milliards) complète le podium, selon un classement établi par la "Handelszeitung" à paraître jeudi. L'hebdomadaire réalise cette liste chaque année depuis 1968, en collaboration avec le cabinet de conseils Bisnode D&B.

La Suisse est l'un des plus importants centres mondiaux pour le négoce de matières premières du monde entier et les entreprises du secteur ont un poids important sur la performance économique du pays. Le commerce de transit, qui varie considérablement, représente environ 4% de la valeur ajoutée en Suisse, mais seulement 0,3% de l'emploi.

Première entreprise suisse traditionnelle, Nestlé ne prend que la sixième position. Le géant alimentaire vaudois a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 89,5 milliards de francs. Avec des ventes de respectivement 50,6 et 49,5 milliards, les groupes pharmaceutiques Roche et Novartis sont également dans le top-10.

Plus bas dans le classement, la chaîne d'alimentation zurichoise Volg fait son apparition parmi les plus grandes entreprises suisses. Font également leur entrée la filiale suisse de l'américain Belfor, spécialisé dans les matériaux de construction, ainsi que le groupe immobilier Swiss Prime Site.

Le plus grand gagnant est toutefois le spécialiste zurichois des techniques de sécurité dormakaba, écrit la "Handelszeitung". A la faveur de la fusion de Kaba avec son concurrent allemand Dorma, l'entreprise a plus que doublé son chiffre d'affaires.

A l'inverse, parmi les perdants, figurent la chaîne de magasins Landi, le groupe technologique Oerlikon, ou le groupe horloger biennois Swatch Group. Le constructeur aéronautique nidwaldien Pilatus, Microsoft Suisse, le fabricant zurichois de machines textiles Rieter et le fabricant de tabac Oettinger Davidoff sont quant à eux sortis du classement, en raison d'un chiffre d'affaires tombé en dessous du milliard de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."