Bilan

Leclanché a augmenté son chiffre d'affaires en 2016

Le spécialiste de solutions de stockage d'énergie Leclanché prévoit une poursuite de la croissance en 2017 ainsi qu'un Ebitda positif en 2018.

Leclanché se montre confiante pour l'année en cours, projetant d'augmenter son chiffre d'affaires de 75%.

Crédits: Keystone

Le spécialiste de solutions de stockage d'énergie Leclanché a enregistré une forte hausse de chiffre d'affaires en 2016 et prévoit une poursuite de la croissance en 2017 ainsi qu'un Ebitda positif en 2018. En revanche, la réalisation d'un important partenariat annoncé l'année passée semble pour l'instant bloquée.

Le chiffre d'affaires réalisé en 2016 a augmenté de 56% à 28 mio CHF, selon des résultats préliminaires et non audités. Il s'agit de la deuxième année consécutive de croissance supérieure à la moyenne du marché, a indiqué mercredi la société cotée à SIX dans un communiqué. La dynamique s'est fortement accélérée en deuxième partie d'année, étant donné que le chiffre d'affaires du premier semestre n'était que de 5,8 mio CHF. Les autres résultats n'ont pas été communiqués.

L'entreprise se montre confiante pour l'année en cours, projetant d'augmenter son chiffre d'affaires de 75%. "Nous pouvons maintenant nous reposer sur de solides fondations qui vont nous permettre de réaliser une nouvelle année de croissance en 2017", a déclaré le directeur général (CEO) Anil Srivastava, cité dans le communiqué. Divers projets sont en cours et un contrat d'exclusivité a notamment été signé avec un des plus grands opérateurs européens pour la construction d'un projet de 33 MWh en Allemagne, lit-on.

Pour 2018, Leclanché confirme ses perspectives, soit notamment de dégager un Ebitda positif. Ceci devrait être atteint si le volume de production est supérieur à 100 MWh. En 2015, une perte de 26 mio CHF au niveau de l'Ebitda avait été enregistrée et au premier semestre 2016, il se montait encore à -12,9 mio.

Ces objectifs de croissance dépendent encore d'une série de facteurs, notamment en matière de capacité de la chaîne de livraison et de l'accès aux capitaux, poursuit Leclanché. La société ajoute qu'elle continue de se focaliser sur l'optimisation de son capital tout en réduisant au maximum la dilution des actionnaires existants dans le cadre de sa levée de fonds.

Le plan de financement visant à soutenir les activités s'appuiera sur des lignes de crédit, affectées au financement de projets pour les unes et accordées directement à Leclanché pour les autres, sur le paiement de droits de licence de propriété intellectuelle et sur des prises de participations au capital d'investisseurs nouveaux et existants.

Projets avec Narada incertains

En revanche, le partenariat avec la société chinoise Narada Power annoncé en novembre dernier ne se concrétise pas pour l'instant. Cette situation est due au contrôle strict appliqué par les autorités chinoises sur les transactions avec l'étranger et aux changements de spécifications techniques du marché local, selon Leclanché.

Leclanché et Narada avaient l'intention de produire tous les deux en Chine, afin de baisser les effets d'échelle et les coûts de production. Le groupe chinois devait investir dans le capital de la société yverdonnoise, tandis que cette dernière lui accordait une licence pour ses technologies lithium-ion.

Leclanché est dans les chiffres rouges depuis des années. Afin de remédier à cette situation, l'entreprise a adopté une nouvelle stratégie et cherche des capitaux. Un des objectifs est de passer du fabricant de batteries à celui de prestataire de stockage d'énergie à grande échelle.

A la Bourse suisse, la nouvelle a été bien accueillie dans un premier temps, l'action progressant de plus de 6% par moments. Le soufflé est cependant retombé rapidement. Vers 11h40, l'action était à l'équilibre à 2,87 CHF, dans un SPI en baisse de 0,12%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."