Bilan

Le succès improbable de Plonk & Replonk

Le collectif fait pouffer la francophonie depuis vingt ans avec ses montages absurdes et autocollants décalés. Rencontre avec trois graphistes qui œuvrent timidement mais sûrement.

Travaux d'été: l'écossage des pixels par la manufacture Plonk et Replonk (Miguel-Angel Morales et les frères Hubert et Jacques de Froidevaux).

Crédits: Plonk et Replonk

Sur la vieille porte d’entrée: un panneau «Entrée de secours», et un autocollant «Zone de dévastation totale». Bienvenue dans la planque de Plonk & Replonk, à La Chaux-de-Fonds. Le collectif de graphistes y travaille depuis six ans, mais le lieu est si habité que l’on pourrait croire que les trois amis y cogitent depuis le début de leur aventure au milieu des années 1990.

Plonk & Replonk, ce sont deux frères, Hubert et Jacques Froidevaux, et leur ami de toujours Miguel-Angel Morales. «On a imaginé la formule Plonk & Replonk quand on s’est connus à l’école du Noirmont en 1975. On n’était pas sportifs, on n’avait aucun succès avec les filles, donc bon…» En 1983, ils publient un fanzine baptisé Le yaourt qui tue. Qui aurait pu prédire que, quelques années plus tard, ils réaliseraient des cartes de vœux bien décalées pour Hermès, pour le Conseil communal de Genève, et seraient invités par Antoine de Caunes sur un plateau de Canal+ en plein prime time?

Plus récemment, c’est l’entreprise Reitzel qui a choisi le trio pour concocter son calendrier 2015, en suggérant aux créateurs de le focaliser sur son produit phare: le cornichon. Du pain bénit pour les Chaux-de-Fonniers plus qu’inspirés! Vérification du sexe des jeunes cornichons adultes en vue de la reproduction, patrouille des cornichons… 

Au milieu de leur atelier, entre les présentoirs de cartes postales, les classeurs, les rouleaux d’affiches, les véhicules ouest-africains fabriqués avec de la ferraille, les cartons de bouquins et les stocks de nains de jardin coulés dans le ciment, les trois graphistes répondent aux questions d’une manière presque gênée et ultra pince-sans-rire. Mais sourient (en coin) en racontant qu’un étudiant universitaire avait fait une analyse de leur travail. «Il nous a expliqué ce qu’on fait, mais on n’a toujours pas compris», précise Hubert… Ou que leurs images sont utilisées pour du matériel pédagogique.

Hyperactifs, moustachus

Parmi leur succès, outre le fameux Roi de Suisse, figurent des cartes postales faites à partir de vieilles photos trouvées dans des brocantes. Parfois, ce sont des albums de famille entiers que Plonk & Replonk achètent et détournent, pour en faire des montages tordants. Leurs best-sellers: La classe d’hyperactifs, et l’hilarante Epidémie de moustaches. Le collectif produit environ 150 images par an et estime être «rentable» depuis trois ou quatre ans. Soit une douzaine d’années après leur parution dans le Nouveau Quotidien, un travail «régulier» qui a donné un coup d’accélérateur à la petite entreprise. «Mais il ne faut pas croire que l’argent coule à flots.»

Plonk & Replonk, c’est quatre salariés, plus Miguel qui a un statut d’indépendant. La création se fait tantôt individuellement, tantôt à deux ou à trois, puis les droits d’auteur sont partagés. «Et comme les entreprises pharmas bâloises, on réinvestit 80% dans la recherche», sourit (toujours en coin) Hubert Froidevaux.

Le 11  janvier se terminait leur expo à la Maison du dessin de presse à Morges. Le même jour, les lieux rendaient hommage à Charlie Hebdo suite à la tragédie du 7 janvier. «Charlie fait partie de notre culture», explique Miguel. Une influence importante, tout comme celle de Gotlib, Pierre Dac, Desproges, Tex Avery, Monty Python… «L’esprit Plonk & Replonk, c’est la somme de tout ce qu’on a lu, de nos révoltes de jeunesse et de notre anticonformisme. On a passé plein de trucs à la moulinette. On a tout mis dans un entonnoir. Et l’entonnoir, ensuite, on l’a retourné!»

Camille Destraz

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."