Bilan

Le SIHH pourrait encore grandir

En 27 ans, le Salon international de la haute horlogerie a décuplé de taille. Une croissance qui devrait se poursuivre, mais de façon maîtrisée.
  • Fabienne Lupo, directrice exécutive du SIHH.

    Crédits: dr
  • Ambiance feutrée au SIHH 2017.

    Crédits: dr
  • Le Salon international de la haute horlogerie souhaite garder son positionnement.

    Crédits: dr

Le Salon internationale de la haute horlogerie (SIHH) attire de plus en plus de marques. Lors de la 27e et dernière édition, Girard-Perregaux a effectué son retour après quatre éditions passées à Bâle. Autre marque du groupe Kering, Ulysse Nardin, a rejoint pour la première fois le groupe des exposants.

Au total, les 45 000 m2 occupés par le SIHH auront présentés aux professionnels et au public les nouveautés de 30 marques (17 maisons historiques et 13 artisans-créateurs indépendants).

Lire aussi: Les ventes horlogères suisses dopées par une livre dépréciée

Très frappant: alors qu’à son démarrage en 1991, le SIHH se contentait de présenter cinq marques sur 4500 m2, depuis 2017, il occupe pas moins de 45 000 m2. "C’est une croissance certes importante, mais mesurée. Elle s’est effectuée sur 27 ans. Mais il est vrai que certains changements plus récents accompagne cette ouverture nouvelle, avec la création en 2016 du Carré des horlogers, dédié aux horlogers indépendants", résume Fabienne Lupo, présidente de la Fondation de la Haute Horlogerie. Elle avait été embauchée en 1999 pour mettre en place une structure d'organisation du salon indépendante des marques du groupe Richemont.

Lire aussi: Les taxes chinoises pénalisent l'horlogerie suisse

Prévoit-elle la prochaine arrivée des trois marques du groupe LVMH (Tag Heuer, Hublot et Zenith) ? "Je peux juste vous dire que je n'ai encore jamais reçu de candidature officielle de la part de ces marques. Pour que le comité des exposants (comprenant désormais les 17 marques du salon, sans le Carré des Horlogers) puisse se prononcer et voter (à la majorité), il faut faire acte de candidature par écrit", précise la présidente. Dont acte. Il semble donc que le patron du pôle horloger soit satisfait de la formule qu'il a adopté: une présentation de ses nouveautés sur un bateau de la CGN privatisé pour l'occasion, tout en maintenant un stand à Baselworld.

Et le futur ? "Nous avons reçu pas mal de demandes pour le Carré des Horlogers, lequel possède son propre comité des exposants qui est consulté sur les candidatures. Par contre, pour le SIHH, hors Carré des Exposants, nous n'avons pas reçu de nouvelles candidatures officielles. Cela étant, les candidatures sont régulièrement soumises au Comité des exposants qui se tient généralement courant mars. N'oublions pas que le SIHH est avant tout un salon professionnel. Nous voulons garder un côté exclusif et pas grandir pour grandir."

Le rôle des hôteliers

Le SIHH occupe à l'heure actuelle 20 000 nuitées en cinq jours. C'est lui qui achète en direct les chambres d'hôtel après avoir négocié les tarifs avec 60 établissements.

Pendant le SIHH, il est particulièrement difficile de dénicher une chambre. "Cela étant, cette année, nous n'avons pas eu accès à certaines chambres pourtant réservées du fait que des familles royales avaient décidé de prolonger leur séjour. Il est pourtant crucial que les hôteliers jouent le jeu. Nous sommes sollicités régulièrement pour déplacer le SIHH ailleurs. La qualité de l'accueil, des hôtels et les prix restent un argument de taille. A Genève, nous n'acceptons pas de nous faire imposer un nombre de jours minimums, alors qu'à Bâle, les hôteliers ne se gênent pas de le faire. C'est une négociation permanente !"

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également responsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."