Bilan

Le patron de Swiss Life a moins gagné l'année dernière

Le CEO de l'assureur zurichois Swiss Life Patrick Frost a touché environ 2,03 millions de francs en 2017, contre 3,4 millions l'année précédente.

En comparaison avec certaines grandes banques et sociétés pharma, Swiss Life a une politique de rémunération de ses responsables plutôt modérée.

Crédits: keystone

Le directeur général (CEO) de l'assureur zurichois Swiss Life a vu sa rémunération se tasser. Patrick Frost a touché environ 2,03 millions de francs en 2017, contre 3,4 millions l'année précédente. A noter que la part fixe de son salaire est demeurée stable à 1,5 million.

M. Frost avait repris en août 2017 les rênes du groupe. Il s'était retiré en mars pour suivre une thérapie de plusieurs mois, après avoir été diagnostiqué d'un cancer des ganglions lymphatiques.

Ces chiffres ressortent du rapport d'activité du numéro un helvétique de la prévoyance professionnelle, publié mardi. Au total, les autres membres de la direction ont gagné près de 11 millions de francs. Sont compris dans ces sept rémunérations des compensations fiscales, des frais de déplacement, des véhicules de fonction, des versements au 3e pilier, ainsi que des allocations familiales.

Rolf Dörig, président du conseil d'administration, a reçu 1,2 million de francs durant la période sous revue. Cette somme comprend une part en actions.

En comparaison avec certaines grandes banques et sociétés pharmaceutiques suisses, Swiss Life a une politique de rémunération de ses responsables plutôt modérée. Le directeur général de l'assureur Zurich Insurance a par exemple gagné 8,6 millions de francs en 2017.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."