Bilan

Le patron de Novartis, sur le départ, a perçu une ultime hausse de salaire

Le patron de Novartis Joseph Jimenez, qui passera la main à la fin du mois de janvier, s'est vu attribuer une rétribution effective de 11,3 millions de francs au titre de 2017.

M. Jimenez ne prendra sa retraite qu'à fin août et percevra jusque-là son salaire de base annuel, assorti d'un bonus calculé au pro rata.

Crédits: keystone

Le patron de Novartis Joseph Jimenez, qui passera la main à la fin du mois de janvier, s'est vu attribuer au titre de 2017 une rétribution effective de 11,3 mio CHF, contre 10,6 mio au titre de 2016. L'enveloppe se compose notamment d'un salaire de base de 2,1 mio CHF, d'un bonus annuel de 3,9 mio et d'incitation sur le long terme de 5,1 mio CHF, détaille mercredi le rapport de rémunération du laboratoire bâlois.

S'il passera dès février le témoin à Vas Narasimhan, M. Jimenez ne prendra effectivement sa retraite qu'à fin août et percevra jusque-là son salaire de base annuel, assorti d'un bonus calculé au pro rata.

Pour son premier poste de directeur général (CEO), M. Narasimhan pourra toucher jusqu'à 8,9 mio CHF, soit un bon quart de moins que son prédécesseur. Le salaire de base comprendra 1,6 mio CHF et la part variable atteindra jusqu'à 4,75% cette somme. Le bonus annuel est plafonné à 1,5 fois la rémunération ordinaire et les incitations sur le long terme à 3,25 fois.

Jörg Reinhardt, président du conseil d'administration, a perçu une rémunération stable de 3,8 mio CHF. Les douze autres administrateurs se sont partagés 4,6 mio CHF. Le groupe rappelle que les compensations de son organe de surveillance comprennent une part d'au moins 50% en actions, le reste étant versé en numéraire.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."