Bilan

Le National veut brider les activités hors concession de la SSR

Le National a soutenu une initiative parlementaire visant à interdire les activités de la SSR non prévues dans la concession si des opérateurs privés sont déjà actifs dans le domaine.

La Chambre du peuple a déjà lâché plusieurs salves d'interventions parlementaires visant à corseter la SSR.

Crédits: Keystone

Les activités de la SSR non prévues dans la concession pourraient être interdites, sauf nécessité impérieuse. Le National a soutenu jeudi une initiative parlementaire de Gregor Rutz (UDC/ZH) en ce sens.

Une majorité de 99 voix contre 78 a donné son feu vert à l'initiative parlementaire. Un projet concret ne pourra toutefois être élaboré que si le Conseil des Etats donne son feu vert.

La SSR ne pourrait pas recourir à des activités hors concession si des opérateurs privés sont déjà actifs dans le domaine. Le texte vise notamment les activités en ligne de la radio-TV publique ainsi que son regroupement avec Ringier et Swisscom pour créer une entreprise commune dans le domaine de la commercialisation publicitaire, Admeira.

Lors des débats en commission, une minorité a fait valoir que cette interdiction pourrait être un frein à l'innovation.

La Chambre du peuple a déjà lâché plusieurs salves d'interventions parlementaires visant à corseter la SSR, comme récemment une motion demandant de réduire le nombre de chaînes thématiques. Option Musique et d'autres pourraient disparaître. Les décisions s'égrainent au fil des sessions parlementaires. Les plus incisives devraient toutefois échouer devant la Chambre des cantons.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."