Bilan

Le label britannique Agent Provocateur est à vendre

En cessation de payement, la marque de dessous qui surfe depuis plus de 20 ans sur la tendance du porno chic cherche un nouveau propriétaire.
  • Agent Provocateur a travaillé avec les plus grands top de l'époque. Helena Christensen a été le corps et le visage de la campagne 2008.

  • Naomi Campbell a été ambassadrice de la marque en 2014.

  • Ex-fiancée de Leonardo di Caprio, la sculpturale Bar Refaeli a posé pour Agent Provocateur en 2015.

  • Agent Provocateur se profile en précurseur de la tendance porno chic.

  • En 2001, la chanteuse australienne Kylie Minogue a propulsé la notoriété d'Agent Provocateur à un niveau mondial avec un clip torride.

  • La britannique Kate Moss passe pour une fan de la marque Agent Provocateur.

  • Kate Moss a été ambassadrice de la marque durant de nombreuses années.

Personne n’a oublié le clip de Kylie Minogue en dessous noirs chevauchant sauvagement un taureau électrique en 2001, en tant qu’ambassadrice du label de lingerie Agent Provocateur. La maison de lingerie a ainsi inventé le marketing viral, sans le faire exprès. Censurée sur de nombreux marché, la vidéo chargée sur Youtube a enregistré des dizaines de millions de vues.

Ce printemps, on apprend que l’entreprise est en cessation de payement. Aux Etats-Unis, les quelque 30 points de vente exploités par la représentation américaine de la marque ont déjà dû fermer faute de liquidités. Alors que la confection et la distribution traversent une crise sans précédent en raison de la révolution internet, Agent Provocateur souffre des infidélités de sa clientèle. En mal de capitaux, la griffe britannique cherche un nouvel acquéreur. Son propriétaire le fonds d’investissement 3i, qui détient aussi les bijouteries Christ et les meubles danois BoConcept, doit rapidement trouver un repreneur. Faute de quoi, ce grand nom de la lingerie haut de gamme disparaîtra corps et bien.

Lire aussi: Zara et H&M écrasent les enseignes suisses

La marque a été lancée en 1994 par Joe Corré et son épouse de l’époque avec un magasin dans le quartier branché de Soho. Joe Corré n’est personne d’autre que le fils de la designerin punk Vivienne Westwood et du manager des Sex Pistols Malcom McLaren. Le couple mise sur des dessous chic qui assument leur côté sex-shop. Les parures laissent entrer le SM dans la chambre à coucher. Agent Provocateur se profile comme un précurseur de la tendance porno chic qui a prospéré durant une bonne quinzaine d’années.

C’est un événement lorsque le label ouvre sa première enseigne helvétique en 2008 à Genève, la ville de Calvin, suivie par deux autres à Zurich et Lausanne. Les boutiques proposent les accessoires nécessaires aux dominatrices, de même que les fameux cache-tétons à pompons tournants de la strip-teaseuse de Dita von Teese.

Au début des années 2000, le succès est total et la marque se diversifie notamment dans les parfums. Suite à la séparation du couple fondateur, Joe Corré va vendre la firme qui est à ce moment au sommet de sa valeur. Le fonds d’investissement britannique 3i paye plus de 40 millions de livres (60 millions de francs) en 2007 pour acquérir l’entreprise.

Lire aussi: L'activité sexuelle doperait la productivité au travail

Après 23 ans d’existence, Agent Provocateur est aujourd’hui à vendre pour un prix dérisoire. Dans un monde aussi volatil que celui de la mode, les tenues chaudes pseudo SM ne choquent plus grand monde aujourd’hui. Une seule chose est certaine: le fonds 3i a perdu beaucoup d’argent dans cette affaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."