Bilan

Le genevois Phytolis change de mains

Le leader français des probiotiques PileJe a racheté son distributeur suisse spécialiste en phytothérapie et micronutrition. Une alliance de cœur, soutenue par une croissance à deux chiffres.

Gérald Langel, fondateur de Phytolis, et son fils Renaud.

Crédits: Dr

Ne dites pas compléments alimentaires, mais plutôt «compléments de santé». C’est un détail qui compte pour PileJe, entreprise française fondée en 1992 par le médecin Christian Leclerc: «Notre offre, ce ne sont pas tant nos produits que le service santé que nous apportons aux médecins et aux pharmaciens. Nous les formons à la micronutrition et à nos produits en phytothérapie, destinés aux troubles fonctionnels comme la fatigue, les douleurs digestives, les troubles du sommeil pour lesquels les médicaments n’apportent pas toujours de réponse. Ces troubles représentent 80% des consultations chez le généraliste.» 

Leader des probotiques en France et en Suisse avec son produit phare Lactibiane (ferments lactiques), l’intuition de Christian Leclerc s’est révélée juste. Le microbiote et la flore intestinale sont désormais incontournables chez les professionnels de la santé. En France, PileJe est devenu en vingt-cinq ans le premier fabricant de compléments alimentaires et leader des probiotiques, ces micro-organismes vivants qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. 

Un succès répété en Suisse, grâce à Phytolis, son distributeur spécialiste en phytothérapie et micronutrition. Fondé par un autre médecin, Gérald Langel, il est aujourd’hui racheté par PileJe. «Nous sommes très proches depuis le début et nous nous respectons mutuellement», explique Gérald Langel, qui restera au conseil d’administration. «C’est un accord qui était évident et naturel», ajoute le Genevois. 

Les deux fondateurs de PileJe et Phytolis ont plus d’un point commun: tous les deux médecins et entrepreneurs, ils militent pour une approche préventive et holistique de la santé. «Phytolis est en parfaite cohérence avec notre vision, ajoute Christian Leclerc, celle d’une prise en charge globale du malade et non pas du symptôme seul. On s’intéresse beaucoup plus à l’individu qu’à la maladie.» Cette approche, longtemps restée marginale, bénéficie aujourd’hui d’un large soutien du public. «Le marché suisse est très réceptif aux produits PileJe», ajoute Gérald Langel. Un engouement helvétique confirmé par Christian Leclerc: «Les Suisses sont très sensibilisés à l’individualisation et beaucoup plus en avance dans la prévention que le reste de l’Europe.» 

«Nous avons une croissance à deux chiffres sur le marché suisse et on ne va pas s’arrêter en chemin», explique de son côté Christian Seyrig, nommé directeur général de PileJe après un audit réussi du cabinet de consulting Adrien Stratégie. «Il y a un potentiel de développement important sur tout le marché suisse et en particulier alémanique», ajoute-t-il.  

Des employés fidèles

Après cette transaction, dont le montant n’a pas été communiqué, les médecins entrepreneurs vont-ils passer le flambeau? Agé de 71 ans, Christian Leclerc travaille avec ses deux filles. Gérald Langel, 64 ans, a accueilli son fils Renaud aux commandes de la holding familiale qui incube huit sociétés dans le domaine de la santé. 

Aucun des deux entrepreneurs n’envisage la retraite. «Mon travail et mes passions ont toujours été mélangés. J’adore regarder devant et lancer de nouveaux projets. La vente de Phytolis est une étape», explique Gérald Langel. 

Les 50 employés, basés principalement à Genève, lui sont fidèles. Peu de turn-over, une gestion prudente et un sens aiguisé de l’innovation allié à une grande compréhension du malade, Gérald Langel montre, comme Christian Leclerc, la voie à la prochaine génération. Il est désormais grand-père d’un petit garçon depuis quelques jours. L’aventure peut continuer…

Nivez C Photoa
Catherine Nivez

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste en France depuis 1990, d’abord comme reporter et journaliste dans le secteur de la musique, puis dans les nouvelles technologies, internet et l’entrepreneuriat. Après 20 ans en France, j’ai migré en Suisse et à Genève ou je vis et travaille désormais sur ma nouvelle passion: l’alimentation et la santé.

J’ai fait l’essentiel de mon parcours dans l’audiovisuel français (France Inter, France Info, Europe1, ou encore Canal+). Désormais journaliste freelance en Suisse, j’ai signé une série d’articles pour le quotidien suisse-romand Le Temps et travaille désormais pour BILAN où je tiens la rubrique mensuelle « Santé & Nutrition ».

Vous pouvez aussi me retrouver sur mes blogs : www.suisse-entrepreneurs.com, galerie de portraits des entrepreneurs que je côtoie en Suisse, et sur LE BONJUS mon nouveau blog consacré aux jus et à l’alimentation.

Du même auteur:

Philip Queffelec, l’avion dans le sang
Xavier Casile, le pubard de la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."